Toyota JPN : le taxi nippon hybride qui carbure au gaz naturel

Publié le 30 octobre 2017 à 09h00 | La rédaction | 3 minutes

Au salon de Tokyo, Toyota a présenté son nouveau taxi japonais JPN qui embarque la double motorisation de la berline Prius et adopte la bicarburation

Au salon de Tokyo, Toyota a présenté son nouveau taxi japonais JPN qui embarque la double motorisation de la berline Prius et adopte la bicarburation

Au salon automobile de Tokyo, Toyota a dévoilé son nouveau taxi hybride essence-gaz naturel censé incarner l’hospitalité japonaise. Aux allures de taxi londonien, ce véhicule pratique et confortable baptisé JPN est par ailleurs destiné spécifiquement au marché local.

 

Incarner l’hospitalité japonaise

Près de quatre ans après avoir dévoilé son concept de taxi en 2013, Toyota vient de présenter à l’occasion de la 45e édition du salon de l’automobile de Tokyo, son nouveau JPN Taxi qui va d’ici peu investir les villes nippones. Étudié et conçu afin d’offrir confort et facilité d’utilisation au plus grand nombre, ce nouveau taxi incarne parfaitement l’esprit de l’hospitalité japonaise. Le véhicule mesure 4,4 m de long, 1,695 m de large et 1,75 m de haut et est doté d’un plancher assez bas et plat ainsi que d’une porte arrière latérale qui s’ouvre côté trottoir facilitant la montée et la descente du taxi, pratique surtout pour les personnes à mobilité réduite. Son coffre d’une capacité de 401 litres est d’ailleurs capable d’accueillir un fauteuil roulant. D’autres fonctionnalités comme des accès faciles aux ceintures de sécurité, des poignées de maintien, des buses de ventilation avec purificateur d’air ainsi que des sièges arrière chauffants sont également installés au profit des usagers (lire aussi Toyota Prius : 1 million de kilomètres en taxi !)

Toyota JPN
 

Alimenté au gaz naturel

Toyota annonce que tout a été conçu pour faciliter la conduite avec un large champ de vision optimisé « grâce à la forme et à la position innovante des montants de pare-brise ainsi qu’à l’implantation des rétroviseurs sur les ailes ». Côté motorisation, le taxi JPN est animé par une variante du groupe motopropulseur de la Prius, mais alimenté au gaz naturel (GPL). Une hybridation qui associe un bloc 4 cylindres à cycle Atkinson de 1,5 litre, qui délivre une puissance de 74 ch et 111 Nm de couple entre 2 800 et 4 400 tr/min et un moteur électrique, qui ajoute une puissance additionnelle de 45 kW (61 ch). Selon la marque de Nagoya, il aura une consommation de carburant équivalente à 5,15 l/100 km. Il sera néanmoins destiné spécifiquement au marché nippon afin d’accueillir les visiteurs du monde entier attendus pour les Jeux Olympiques et paralympiques de 2020. Concernant un objectif de vente, Toyota mise sur une production mensuelle de 1 000 exemplaires lors des premiers mois de son lancement.

DEUX PUISSANCES : dès l’an prochain, la majeure partie de la gamme hybride du constructeur sera déclinée en deux versions. La première sera basée sur l’actuelle technologie tandis que la seconde verra sa puissanceaugmenter et son design devenir plus agressif. Une stratégie mise en œuvre par Toyota destinée à anticiper les restrictions de circulation et le durcissement des normes (lire notre article à ce sujet).