Electrique : le site de Bruxelles produira l’Audi e-tron Sportback en 2019

Publié le 22 juin 2017 à 09h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Le site de Bruxelles-Forest accueillera dès 2019 la production de l’Audi e-tron Sportback, le second véhicule électrique de la marque

Le site de Bruxelles-Forest accueillera dès 2019 la production de l’Audi e-tron Sportback, le second véhicule électrique de la marque

Seconde voiture électrique du constructeur, l’Audi e-tron Sportback sera assemblé sur les lignes du site belge de Forest. Dès 2019, le SUV-coupé rejoindra son grand-frère Audi e-tron Quattro dont la production démarrera au premier semestre 2018.

 

Deux véhicules électriques pour Audi Bruxelles

Le site de production belge de Bruxelles-Forest fait sa révolution électrique : après avoir reçu l’an passé la confirmation de l’assemblage de l’Audi e-tron Quattro – un SUV « zéro émission » concurrent du Tesla Model X –, l’usine employant 3 000 salariés a été à nouveau choisie par la maison-mère pour produire en 2019 son second modèle électrique. Les négociations fructueuses entre représentants du personnel et direction au sujet de la flexibilité du travail – destinée à allonger temporairement le temps de travail des équipes en soirée pour assurer la production de la citadine A1 – ne sont pas étrangères à cette décision. Au grand dam des syndicats allemands qui, dès l’an dernier, avait appelé la direction à partager équitablement l’assemblage des futurs véhicules électriques entre les différents sites du groupe.

Audi e-tron Sportback 

Triple motorisation et autonomie de 500 km

Déclinaison coupé de l’e-tron Quattro dont le carnet de commandes a ouvert il y a peu en Norvège (lire notre article à ce sujet), l’Audi e-tron Sportback hérite de la chaîne de traction de ce dernier. La triple motorisation électrique – un moteur sur le train avant et deux sur l’essieu arrière – est alimentée par une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 95 kWh offrant une autonomie théorique de 500 km (cycle NEDC), un accumulateur rechargeable à 80 % sur une borne de recharge ultra-rapide 150 kW (en cours de déploiement). Développant une puissance maximale de 370 kW / 503 ch et un couple de 800 Nm, le groupe motopropulseur offre à l’e-tron Sportback une vitesse de pointe de 210 km/h (limitée électroniquement) et un 0 à 100 km/h exécuté en seulement 4,5 secondes. Second véhicule électrique commercialisé en 2019, le SUV-coupé sera suivi en 2020 d’une citadine ou berline compacte « zéro émission ».

 

MUSK-HAVE : la semaine passée, Audi lançait une campagne de promotion de son second modèle électrique. Au centre de Berlin, une affiche relayée sur la page Facebook du constructeur interrogeait les badauds et visiteurs si son futur véhicule sera un « Musk-Have ». Un jeu de mot inspiré du nom de famille du fondateur de Tesla dont les Model X puis Y seront les grands concurrents des modèles électriques aux anneaux entrelacés (pour aller plus loin, lire Audi e-tron Sportback : son futur SUV électrique sera-t-il un "Musk-Have" ?).

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.