Porsche Cayenne E-Hybrid : plus puissant, plus polyvalent (+ vidéo)

Publié le 02 mai 2018 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Second modèle hybride rechargeable du constructeur, le Porsche Cayenne hérite d’une chaîne de traction optimisée

Second modèle hybride rechargeable du constructeur, le Porsche Cayenne hérite d’une chaîne de traction optimisée

Le nouveau Porsche Cayenne accueille la motorisation hybride rechargeable optimisée de la berline Panamera. Au programme : une puissance en hausse, une batterie de plus grande capacité et, fait notable, la possibilité de tracter jusqu’à 3 tonnes. Commercialisation en France dès la fin mai et sans malus.

La firme de Zuffenhausen a temporairement stoppé la commercialisation de ses blocs diesels. Et le nouveau Cayenne n’échappe pas à cette rupture, du moins à son lancement. En attendant l’arrivée d’une motorisation alimentée au gasoil sur le premier SUV de son histoire, Porsche lance la déclinaison hybride rechargeable. Une chaîne de traction optimisée et déjà étrennée par la berline Panamera et le break de chasse Sport Turismo (ST) que nous avons testé fin 2017 dans sa variante hautes performances Turbo.

 

V6 essence-électrique

Sous le capot, le bloc 3.0 l V6 essence du Cayenne d’accès développe 250 kW / 340 ch est associé à un moteur électrique de 100 kW / 136 ch, le tout pour une puissance cumulée de 340 kW / 462 ch et un couple maximal de 700 Nm. Plus puissant de 7 ch que la précédente génération baptisée S E-Hybrid, le nouveau SUV avale le 0 à 100 km/h en tout juste 5 secondes – 6,3 s pour le 0 à 60 km/h en mode électrique – et atteint sans difficulté la vitesse maxi de 253 km/h sur autoroute allemande.

 

Autonomie électrique de 30 km

Des performances de haut vol compte-tenu du poids élevé de l’engin (2,3 tonnes) liées pour partie à l’effet « boost » délivré par le moteur électrique. Alimenté par une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 14,1 kWh – 10,8 kWh jusqu’à présent –, ce dernier offre une autonomie théorique de 44 km selon le très irréaliste cycle d’homologation NEDC. Soit une trentaine de kilomètres (jusqu’à la vitesse max de 135 km/h) en conditions réelles d’utilisation.

 

Nouveaux équipements

Rechargeable en 7h45 via une borne de recharge 3 kW (16 A), l’accumulateur peut également l’être en 2h30 via une borne plus puissante (32 A) grâce à son chargeur embarqué de 7 kW. Parmi les autres nouveautés annoncées, l’arrivée de l’affichage tête-haute, du système Porsche InnoDrive incluant le régulateur de vitesse adaptatif, les sièges massants ainsi que le pare-brise chauffant. Enfin, la nouvelle mouture se dote également d’une suspension active et du Pack Chrono Sport offrant un léger gain de couple et permettant des démarrages plus rapides.

 

Exonération de TVS et de malus

Reconnaissable grâce à ses étriers de freins et ses badges verts « Acid Green », le Cayenne à motorisation « alternative » pourra également recevoir en option un crochet d’attelage offrant une capacité de remorquage de 3,5 tonnes. Commercialisé fin mai à un tarif d’accès de 92 304 euros, le nouveau Porsche Cayenne hybride rechargeable ne sera pas soumis à un quelconque malus. Et grâce à ses émissions de CO2 contenues à 72 g / km, les entreprises bénéficieront d’une exonération partielle (deux ans) de la taxe sur les véhicules de société (TVS).

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.