Norvège : baisse des immatriculations hybrides rechargeables

Publié le 02 octobre 2018 à 19h00 | La rédaction | 3 minutes

Au royaume scandinave, les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables ont représenté plus de 70 % des mises à la route le mois dernier

Au royaume scandinave, les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables ont représenté plus de 70 % des mises à la route le mois dernier

45 % des voitures particulières neuves qui ont été vendues en Norvège au mois de septembre étaient entièrement électriques. Un nouveau record. La monarchie scandinave est sur la bonne voie pour atteindre son objectif d’électrifier totalement son parc de véhicules neufs d’ici 2025, même si les ventes de modèles hybrides rechargeables accusent une baisse de 34 %.

En septembre, le marché norvégien des modèles à batteries rechargeables a encore battu un record. Avec une part de 45 % dans les nouvelles immatriculations, les véhicules électriques ne s’y sont jamais aussi bien vendus, selon les chiffres communiqués par le Veitrafikken AS (Conseil consultatif norvégien de la circulation routière). Sur les 10 620 voitures particulières neuves qui y ont été vendues le mois dernier, 4 810 étaient à « zéro émission »

Avec cette hausse des ventes, les émissions moyennes de CO2 par véhicule sont tombées à 55 g/km, soit une baisse de 21 % par rapport à septembre 2017. Un nouveau record pour la pétromonarchie scandinave dont la qualité de l’air compte déjà parmi les plus meilleures du Vieux Continent.

En Norvège, la voiture la plus vendue est une électrique ... et c’est une Nissan

« Une telle augmentation du nombre de voitures électriques a entraîné un niveau record de 55 g/km d'émissions de CO2 », s’est félicité Øyvind Solberg Thorsen, le directeur du Conseil consultatif. Avant d’ajouter : « Bien qu'en Norvège, nous soyons habitués à ce que les émissions moyennes de CO2 diminuent d'un mois à l'autre, c'est le niveau le plus bas que nous ayons jamais mesuré ».

Sur la voie du 100 % électrique en 2025

Si les consommateurs norvégiens semblent faire confiance aux véhicules entièrement électriques, les hybrides rechargeables ont enregistré un recul de leurs immatriculations, à 2 779 unités, en baisse de 34 % par rapport à septembre 2017. Malgré cela, en additionnant les ventes de voitures 100 % électriques et les Plug-in Hybrid, les véhicules branchés neufs atteignent désormais plus de 70 % de part de marché en Norvège.

Norvège : recul de la demande intérieure en produits pétroliers

Considéré comme cause nationale, l’amélioration de la qualité de l’air tient une place de choix dans l’agenda politique du pays depuis les années 1990 et ce, au gré des alternances politiques. Avec des programmes toujours plus restrictifs vis-à-vis des voitures thermiques traditionnelles, qui comprennent notamment des taxes à l’achat parmi les plus élevées d’Europe, les élus ambitionnent à ce que toutes les nouvelles voitures soient entièrement électriques d'ici 2025. Un objectif qui ne paraît plus si utopique comme il a pu l’être au moment où il a été dévoilé.