Le chinois NEVS lance la production de la Saab 9-3 électrique

Publié le 18 janvier 2018 à 13h00 | La rédaction | 2 minutes

Après avoir racheté les actifs du constructeur suédois, NEVS a récemment lancé la production de la berline 9-3 électrique

Après avoir racheté les actifs du constructeur suédois, NEVS a récemment lancé la production de la berline 9-3 électrique

L’iconique Saab 9-3 va bientôt renaître de ses cendres sous une forme purement électrique. National Electric Vehicle Sweden, la société chinoise qui avait racheté les actifs du constructeur suédois alors en faillite, vient d'entamer la production de la NEVS 9-3 EV.

National Electric Vehicle Sweden (NEVS), la société chinoise qui avait racheté le constructeur suédois Saab, vient d'entamer la production de la NEVS 9-3 EV. Un véhicule entièrement électrique annoncé de longue date, dépourvu toutefois de la marque Saab, mais dont les lignes sont quasi-identiques à l’iconique Saab 9-3.

Capacité de 50 000 unités par an

La nouvelle berline, dont l’autonomie devrait atteindre 300 km, est assemblée dans la ville de Tianjin, en Chine. NEVS compte en produire 50 000 exemplaires par an durant la première phase de son projet d’industrialisation, puis 220 000 lors de la phase suivante. En mai 2017, le constructeur annonçait avoir déjà reçu plus de 170 000 commandes pour son modèle, commandes qui provenaient essentiellement d'entreprises chinoises.

La berline Saab 9-3 renaît sous la forme électrique en Chine

Exclusivité du marché chinois

L’industriel a par ailleurs confirmé qu'il ne commercialiserait la NEVS 9-3 que sur le marché intérieur, tout en soulignant également qu’il travaillait d’ores et déjà sur un projet d'extension de sa gamme : après cette 9-3 électrique, deux autres familles de véhicules « zéro émission » devraient arriver au cours des prochaines années. Et NEVS de préciser que ces dernières seront développées avec le géant du VTC DiDi Chuxing, qui, de son côté, prévoit d’augmenter son parc de véhicules à très faibles émissions à 1 million d’unités d’ici 2020.


Trollhättan délaissée

Des développements très ambitieux qui semblent faire peu cas jusqu’à présent de l'usine historique de Saab située à Trollhättan, en Suède, qui n’a produit qu'une poignée de voitures depuis que NEVS en a pris le contrôle. De 2013 à 2015, Trollhättan n’a jamais réussi à produire régulièrement des voitures en raison de ses difficultés financières. Situation différente en Chine où NEVS mène actuellement des discussions concernant l'installation de sa deuxième usine, tout en étudiant la possibilité d'en construire une autre en Turquie.