Europe : Mitsubishi programme sa sortie du diesel

Publié le 11 juin 2018 à 11h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Dès l’automne, le nouveau Mitsubishi Outlander ne sera commercialisé qu’avec la seule motorisation hybride rechargeable

Dès l’automne, le nouveau Mitsubishi Outlander ne sera commercialisé qu’avec la seule motorisation hybride rechargeable

Le champion européen de l’hybride rechargeable veut réduire la part du diesel dans ses ventes de véhicules particuliers. Après ses compatriotes Toyota et Nissan, Mitsubishi anticipe la mise en œuvre de restrictions de circulation en faisant du nouvel Outlander PHEV son vaisseau amiral.


En 2017, la part du diesel dans les ventes européennes de véhicules particuliers (VP) siglés Mitsubishi a représenté 22,7 %, un chiffre en recul de 23 % sur un an. A titre de comparaison, Toyota affichait une part de 6,3 % en recul de 48 % et Volvo une part de 76 % en recul de seulement 7 %. Autant de précieuses données communiquées par le constructeur lors des essais presse du millésime 2019 du SUV Outlander PHEV à motorisation hybride rechargeable.

 

Une unique motorisation hybride

Après Toyota ou encore Nissan, le constructeur aux trois diamants programme sa sortie du diesel sur le Vieux Continent. Avec sa chaîne de traction électrifiée profondément remaniée, l’Outlander PHEV devra incarner cette stratégie en devenant le nouveau vaisseau amiral de la marque après le retrait du mythique Pajero, trop âgé pour se conformer aux nouvelles normes antipollution en Europe.

Le bloc essence 2.0 l de 150 ch avait déjà disparu du catalogue du SUV et, avec l’arrivée à l’autonome du nouveau millésime, le diesel 2,2 l DI-D cédera la place à la motorisation Plug-in Hybrid, seule disponible sur le modèle.

Leader de l’hybride rechargeable sur le continent avec plus de 100 000 exemplaires écoulés depuis 2013, Mitsubishi va poursuivre l’électrification de sa gamme et partager plateformes et organes avec ses nouveaux alliés Renault-Nissan.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.