Jaguar Land Rover : 15 milliards d’euros pour l’électrique d’ici 2021

Publié le 28 juin 2018 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Face à la défiance du marché concernant le diesel qui représente 9 ventes sur 10, le groupe Jaguar Land Rover va massivement investir dans les véhicules électriques et hybrides rechargeables

Face à la défiance du marché concernant le diesel qui représente 9 ventes sur 10, le groupe Jaguar Land Rover va massivement investir dans les véhicules électriques et hybrides rechargeables

Le groupe Jaguar Land Rover va consacrer plus de 15 milliards d'euros sur les trois prochaines années pour électrifier ses modèles. Un lourd investissement décidé dans un contexte de stagnation des ventes.


C'est un investissement plus que conséquent que s'apprête à faire le groupe britannique Jaguar Land Rover (JLR), filiale de l’indien Tata. Selon le site Automotive News Europe, le constructeur serait en effet sur le point d’investir la somme de 18 milliards de dollars, soit environ 15 milliards d'euros, dans le segment des voitures électriques sur les trois prochaines années.

But de l’opération : proposer une version électrifiée – hybride ou 100 % électrique – de chacun de ses modèles d’ici 2020, alors que les nouvelles normes européennes en matière d’émissions polluantes – attendues en 2021 – approchent à grand pas. Mieux, d'ici 2025, JLR veut pouvoir commercialiser trois versions de tous ses véhicules : une thermique, une hybride et une électrique.

Des ventes en stagnation

L’annonce de JLR intervient alors que la société vient de révéler que ses ventes et ses revenus des cinq derniers trimestres « n'ont pas augmenté autant que prévu », cela en raison de la défiance des clients à l'égard des véhicules diesel, aussi bien au Royaume-Uni, son principal marché, que dans le reste de l’Europe. Des clients qui redoutent notamment les interdictions de circulation dans les grands centres urbains faites aux voitures roulant au gasoil.

JLR a par ailleurs aussi indiqué que ses marges et sa rentabilité étaient « bien en deçà » des objectifs internes, des baisses qui ont conduit à des flux de trésorerie négatifs après investissement. Les véhicules diesel ont représenté environ 87 % des ventes du constructeur au Royaume-Uni et en Europe continentale au dernier trimestre 2017.

Sites de production reconfigurés

Pour réussir son virage électrifié, JLR va reconfigurer ses six sites de production au Royaume-Uni afin qu’ils soient en mesure d’assembler des modèles à faibles et très faibles émissions polluantes. Pour rappel, le groupe a récemment lancé son tout premier modèle « zéro émission » : l’I-Pace, un SUV animé par deux blocs électriques offrant une puissance totale de 400 ch pour 696 Nm de couple. Un véhicule disponible à la commande et accessible à partir de 78 000 euros.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.