Bosch, futur leader des batteries pour véhicules électriques ?

Publié le 21 décembre 2017 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

A l’horizon 2030, l’équipementier allemand vise les 20 % de part de marché et une capacité de production de 200 GWh

A l’horizon 2030, l’équipementier allemand vise les 20 % de part de marché et une capacité de production de 200 GWh

L’équipementier allemand Robert Bosch a annoncé qu’il pourrait se lancer dans un proche avenir dans la fabrication de cellules de batteries pour voitures électriques. A l’horizon 2030, l’industriel ambitionne de détenir 20 % du marché grâce à une capacité de production de 200 GWh.

 

Rachat dans le secteur des batteries solides

Si R. Bosch, numéro 1 mondial des équipementiers automobiles, investit massivement dans les composants de véhicules électriques, il existe cependant un composant essentiel qu’il ne fabrique pas encore : les cellules de batteries. Une situation qui pourrait toutefois changer dès l’année prochaine. Interviewé par le journal Handelsblatt, le patron de la division automobile de la firme allemande, Volkmar Denner, a en effet déclaré que 2018 sera l’année où R. Bosch va décider ou non d’investir dans ce secteur capital pour l’industrie automobile.

Il y a plus d'un an, R. Bosch a racheté la start-up Seeo, un spécialiste des batteries à l’état solide. Depuis, le groupe a dévoilé son intention de commercialiser une nouvelle technologie d’accumulateurs d'ici 2020 qui, selon ses dires, disposeront d’une capacité de stockage de 50 kWh tout en pesant seulement 190 kg.

Toutefois, il n’a jamais fait part de sa volonté de produire lui-même leurs cellules. Sauf à présent. « Nous investissons massivement dans l'électromobilité depuis des années », a dit M. Denner. Et de préciser : « Je ne connais aucune autre entreprise qui travaille sur l'électromobilité aussi largement que Bosch, des bicyclettes aux camions ».

Bosch Batteries
 

200 GWh de capacité de production d'ici 2030

Au cas où sa compagnie prendrait la décision d’investir dans ce secteur, elle y mettra les moyens, a prévenu Volkmar Denner. Celui-ci a parlé d'un investissement de 20 milliards d'euros pour créer 200 GWh de capacité de production d'ici 2030. « Bosch est le leader de l'innovation dans tous les domaines dans lesquels nous opérons. (…) Une position de leader dans les cellules de batteries signifierait une part de marché de 20 % », a indiqué le responsable.

Et d’ajouter : « Nous supposons qu'environ 1 000 GWh de capacité de batteries seront nécessaires d'ici 2030. Cela signifie que nous devrons développer environ 200 GWh de capacité d'ici 2030, pour un coût d'environ 20 milliards d'euros. »

« Bien que cet investissement ne représente pas un problème financier pour Bosch, c'est une décision qui doit être soigneusement prise en compte du point de vue entrepreneurial. Il existe beaucoup de risques qu’il faut prendre en compte », a-t-il confié.