BElib’ : ce réseau de charge parisien au service mal noté par ses utilisateurs

Publié le 26 juin 2018 à 07h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Exploité par l’opérateur Sodetrel, filiale d’EDF, le réseau de charge BElib’ accueillera début 2019 les anciennes bornes du réseau Autolib’

Exploité par l’opérateur Sodetrel, filiale d’EDF, le réseau de charge BElib’ accueillera début 2019 les anciennes bornes du réseau Autolib’

Premier réseau de charge universelle pour véhicules électriques, le réseau BElib’ est mal noté par ses utilisateurs qui se plaignent régulièrement d’une fiabilité aléatoire. C’est pourtant son opérateur Sodetrel qui aura probablement la mission d’intégrer les milliers de bornes du défunt service Autolib’ …


Début 2016 est inauguré un nouveau de service de charge pour véhicules électriques à Paris. Baptisé BElib’, les quelques 60 stations déployées depuis ont progressivement remplacées les bornes de recharge de couleur verte installées par la Ville dans les années 1990. Compatibles avec tous types de véhicules et de prises, chaque station dite « universelle » est dotée de trois bornes capables de délivrer jusqu’à 22 kW de puissance, y compris sur le standard japonais CHAdeMO.

Une première en France qui ne s’est pas faite sans difficultés : retards dans le déploiement des stations ou encore surfacturation auront mis les nerfs des premiers utilisateurs à rude épreuve. Des couacs qui semblent bien peu de choses au regard des messages réguliers que nous adressent les abonnés du service et ceux laissés sur ChargeMap, le site référent en Europe en matière de localisation de bornes.

 

Fiabilité aléatoire

Rien que sur le premier arrondissement de la capitale, les griefs sont nombreux : des prises Combo2 hors d’usage sur les bornes 1 et 2 – essentielles à la charge des BMW i3, Hyundai IONIQ ou Volkswagen e-Golf – de la station Hôtel de Ville, une station hors service sur le quai du Marché Neuf ou encore des prises CHAdeMO – destinées aux Citroën C-Zero, Nissan LEAF et Mitsubishi Outlander PHEV – non fonctionnelles rue Saint Jacques.

Sur ChargeMap, la moyenne des notes attribuées par la communauté atteint péniblement 3,53 sur 5. Une contreperformance liée à une fiabilité aléatoire et qui laisse présager de la qualité du service sur les milliers de bornes Autolib’ qui devraient entrer début d’année prochaine dans le giron de l’opérateur Sodetrel – pourtant filiale d’EDF –, exploitant du réseau BElib’. Une faiblesse que nous avons également constatée sur son réseau autoroutier CORRI-DOOR et dont nous nous ferons l’écho très prochainement.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.