C5 Aircross : Citroën annonce son premier hybride rechargeable (+ vidéo)

Publié le 28 mai 2018 à 11h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Premier véhicule essence-électrique de Citroën, le C5 Aircross repose sur la plateforme EMP2 partagée avec le Peugeot 3008 et l’Opel Grandland X

Premier véhicule essence-électrique de Citroën, le C5 Aircross repose sur la plateforme EMP2 partagée avec le Peugeot 3008 et l’Opel Grandland X

MODELE A VENIR – Un an après son lancement en Chine, la version européenne du Citroën C5 Aircross sera officiellement commercialisée en fin d’année. Concurrent du Renault Kadjar et cousin du Peugeot 3008, le SUV sera le premier modèle hybride rechargeable du constructeur.


En avril 2017 lors du salon de Shanghai, la firme aux Chevrons dévoilait la version de série de son crossover C5 Aircross. Assemblé sur le site de Chengdu et commercialisé dans la foulée, celui qui comble le vide laissé par l’arrêt de la production de la familiale C5 arrive sur le Vieux Continent. Révélée la semaine passée, la déclinaison européenne sortira en fin d’année des lignes de Rennes La Janais dont la capacité de production annuelle est estimée à 110 000 unités.

 

Essence-électrique de 300 ch

Basé sur la plateforme modulaire EMP2 du groupe, le C5 Aircross reprend 60 % des pièces de ses cousins Peugeot 3008 et Opel Grandland X. Plus habitable que le crossover sochalien grâce à un volume de coffre supérieur de 60 litres (à 580 l), le C5 est aussi plus confortable grâce et à un amortisseur principal progressif et à faible résistance. Et tout comme la star DS7 Crossback dont il partage également la plateforme, le nouveau venu adoptera une triple motorisation hybride rechargeable développant une puissance cumulée de 300 ch.

 

Chaîne partagée avec Peugeot et Opel

Si Citroën n’a pas détaillé les caractéristiques définitives de cette version à très faibles émissions polluantes, il est fort probable qu’elle reprenne celles du DS7 E-Tense que nous avons testé il y a quelques mois. A savoir un moteur essence de 147 kW associé à deux blocs électriques – un par essieu – développant chacun une puissance de 80 kW. Le tout étant alimenté par une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 13 kWh offrant une autonomie théorique de 60 km.

En attendant les précisions sur cette chaîne de traction qu’hériteront les 3008 et Grandland X, les acheteurs européens pourront choisir entre deux essence (1,2 l de 130 ch et 1,6 l de 180 ch) et deux diesels (1,5 l de 130 ch et 2.0 l de 180 ch).

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.