Batteries : le chinois BYD se lance dans l'extraction du lithium

Publié le 09 février 2018 à 21h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Après le japonais Toyota, le chinois BYD investit dans une coentreprise destinée à extraire du carbonate de Lithium dans la province du Qinghai

Après le japonais Toyota, le chinois BYD investit dans une coentreprise destinée à extraire du carbonate de Lithium dans la province du Qinghai

Un nouveau projet d’extraction de carbonate de lithium, composante indispensable pour fabriquer les batteries lithium-ion des véhicules électriques, démarrera au mois de mars en Chine. A terme, il devrait aboutir à une production annuelle de 30 000 tonnes de cette matière première.

 

Le numéro 1 chinois des véhicules à énergies nouvelles BYD, la compagnie minière Qinghai Salt Lake Industry et une société d'investissement basée à Shenzhen ont fondé une entreprise commune dans l’intention d’extraire du carbonate de lithium dans la province chinoise du Qinghai (Nord-Ouest). Le projet, qui sera mené sur le site de Qairhan – un lac salé qui couvre une surface de plus de 5 800 km2 –, et qui mobilisera un investissement de plus de 4,85 milliards de yuans (770 millions de dollars), devrait démarrer au mois de mars prochain.

La coentreprise prévoit à terme une production annuelle de 30 000 tonnes de cette matière première, qui, jusqu’à présent, demeure largement indispensable pour fabriquer les batteries de véhicules électriques et hybrides rechargeables. Wang Chuanfu, le président de BYD, a fait savoir que son groupe maîtrisait désormais aussi les techniques d'extraction du lithium. Une annonce qui intervient quelques semaines seulement après que Toyota ait réalisé un investissement d’un montant de 224 millions de dollars dans la société minière Orocobre pour sécuriser ses approvisionnements en lithium.

 

Production annuelle de 10 GWh

Le groupe BYD prévoit par ailleurs de démarrer d’ici quatre mois sa production de batteries au lithium dans sa manufacture de Qinghai, selon l'agence de presse Xinhua. Les trois premières lignes d’assemblage de l'usine, chacune d'une capacité annuelle de 2 gigawattheures (GWh), seront mises en service en juin 2018, a ainsi indiqué le vice-président de BYD, He Long, cité par Xinhua. Avec un investissement total de 4 milliards de yuans (633 millions de dollars), l'usine a été toutefois conçue pour avoir une production annuelle de 10 GWh. Une capacité qui sera atteinte seulement lorsque ses autres lignes d’assemblage seront opérationnelles.

Grâce à ses matières premières présentes en grande quantité, le Qinghai a réussi à créer une chaîne industrielle complète dans le secteur des véhicules à énergies nouvelles. La province chinoise va en effet produire non seulement du lithium, mais également les batteries qui en font usage, ainsi que les véhicules « zéro émission » eux-mêmes qui ont besoin de ces batteries pour leur propulsion.

 

Marché mondial de 94 milliards de dollars d'ici à 2025

Selon le cabinet de conseil américain Grand View Research, la taille du marché mondial des batteries lithium-ion devrait atteindre près de 94 milliards de dollars d'ici à 2025 alors qu’elle était encore évaluée à 22,8 milliards en 2016. Le nombre croissant d'applications de ces accumulateurs lithium-ion, que ce soit dans le domaine des véhicules électriques, de l'électronique grand public ou encore dans les systèmes de stockage en réseau sont les principaux facteurs qui alimenteront la demande du marché, explique le cabinet de conseil.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.