Audi RS3 : vous rêviez d’une électrique ? Oui, mais avec 1200 ch !

Publié le 08 juin 2018 à 07h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

En greffant la technologie d’une monoplace électrique de Formula E, l’équipementier Schaeffler a transformé l’Audi RS3 en version hautes performances et « zéro émission »

En greffant la technologie d’une monoplace électrique de Formula E, l’équipementier Schaeffler a transformé l’Audi RS3 en version hautes performances et « zéro émission »

Dans le but de démontrer que la technologie issue de la Formule E peut facilement être transposée dans une voiture de série, l’équipementier Schaeffler s’est amusé à greffer la mécanique de la monoplace électrique dans une Audi RS3. Une compacte électrifiée qui revendique désormais une puissance de 1 180 ch.

Partenaire technique de l’équipe Audi Sport ABT, l’équipementier allemand Schaeffler a réussi à installer la technologie embarquée dans la monoplace électrique Audi e-tron Fe04 – un véhicule engagé par le constructeur aux anneaux dans le Championnat FIA de Formule E – sous le capot d’une Audi RS3. Une chaîne de traction qui a déjà fait ses preuves sur la piste durant la saison 2016/2017 et qui a conduit Lucas di Grassi en tête du classement général.

L'objectif de ce prototype inédit est de démontrer que la technologie utilisée en Formula E peut être assez facilement transposée sur une voiture de série. Les ingénieurs de Schaeffler ont ainsi pu transformer la compacte sportive animée initialement par un cinq cylindres essence turbo à double injection (400 ch) en véhicule 100 % électrique dont la puissance est près de trois fois supérieure.

Audi RS3 électrique

Un véritable laboratoire sur roue

Baptisé Audi Schaeffler 4ePerformance, le prototype Audi RS3 électrifié revendique désormais une puissance de 880 kW, soit l’équivalent de 1 180 ch, grâce à quatre moteurs développant chacun 220 kW et alimenté par un pack batterie Lithium-Ion d’une capacité de 64 kWh. Une puissance transmise aux quatre roues par deux boîtes de vitesses installée sur chaque axe lui offrant des performances de haute volée dont un 0 à 200 km/h exécuté en seulement 7 secondes. Concernant l’autonomie, le véhicule peut théoriquement parcourir 400 km sur une seule charge. Beaucoup moins sur circuit …

Des performances dont le pilote officiel de la firme d’Ingoldstadt, Lucas di Grassi, actuel sixième au classement des pilotes du Championnat FIA Formula E, a pu évaluer au cours des essais réalisés sur le véhicule. Un modèle que Schaeffler ne mettra malheureusement pas en production, mais qui sera utilisé comme « un véritable laboratoire d’essai sur roue », selon Simon Opel, directeur des projets spéciaux chez Schaeffler Motorsports.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.