Aston Martin : dans le prochain James Bond, Daniel Craig roulera en électrique

Publié le 16 mars 2019 à 15h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Toujours fidèle à Aston Martin, David Craig roulera en électrique dans le prochain opus de James Bond réalisé par Joji Fukunaga.

La tendance actuelle est à l’électrique. Plus personne ne veut rater ce virage. Même le célèbre agent secret au service de Sa Majesté, James Bond, passera au « zéro émission » à en croire le média britannique The Sun. Citant une source anonyme, les journalistes rapportent que dans le prochain film de Ian Fleming, 007 devra piloter une Aston Martin électrique, dans le but de rendre le personnage en phase avec les préoccupations environnementales d’une partie de ses spectateurs.

« L’idée a été lancée par le réalisateur, qui est écolo », a expliqué la source avant d’ajouter que l’homme en question, Cary Joji Fukunaga, « travaille directement avec Aston Martin pour que l’une de leurs voitures électriques soit prête pour le tournage. » Rappelons que le 25e opus de James Bond arrivera dans les salles de cinéma le 8 avril 2020.

50 années de collaboration

« Tout le monde a peur que Bond soit étiqueté trop politiquement correct, mais ils ont tous estimé que le moment était venu de le mettre dans un véhicule zéro émission », aurait confié la même source. Ainsi, l’idée d’utiliser l’un des 155 exemplaires de la première voiture électrique de la firme de Gaydon serait approuvée et appuyée par Daniel Craig, l’acteur qui se mettra dans la peau de James Bond, ainsi que les réalisateurs du long-métrage.

Aston Martin Rapide E : électrification et production a minima

La collaboration entre Aston et les réalisateurs de la saga James Bond ont démarré dans les années 1960 lorsque Sean Connery pilota une DB5 dans Goldfinger. Cette fois, ce sera donc au tour de la Rapide E de se mettre en scène. Pour rappel, le modèle électrique est animé par un bloc moteur de 610 ch pour 950 Nm de couple. Un véhicule qui sera capable d’abattre le 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes pour une vitesse de pointe de 250 km/h.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.

Articles complémentaires :

Voiture électrique : notre TOP 5 en France pour 2018-2019

Rapide E : première sortie pour l’électrique d’Aston Martin

Après la RapidE, Aston Martin veut concurrencer le Tesla Roadster

Pour contourner la loi, Aston Martin électrifie ses modèles classiques

Avec sa RapidE, Aston Martin veut s’imposer sur le marché de l’électrique de luxe

Voiture électrique : Aston Martin se lance dans la bataille