Après la RapidE, Aston Martin veut concurrencer le Tesla Roadster

Publié le 18 janvier 2018 à 11h00 | La rédaction | 2 minutes

Après la berline électrique RapidE attendue en 2019, Aston Martin veut s’attaquer au Tesla Roadster.

Après la berline électrique RapidE attendue en 2019, Aston Martin veut s’attaquer au Tesla Roadster.

Travaillant au développement de son premier véhicule électrique lancé en 2019 sous l’appellation RapidE, Aston Martin s’intéresse également à la production d’une sportive 100 % électrique. Un projet dévoilé par le patron Andy Palmer et dont la mission sera de concurrencer le Tesla Roadster.

Comme bon nombre de constructeurs qui ne veulent pas manquer le virage de l’électrification, principalement en raison des nouvelles réglementations antipollution imposées par l’ensemble des régulateurs mondiaux, le constructeur britannique Aston Martin s’intéresse également aux chaînes de traction « zéro émission ». Ce n’est d’ailleurs plus un secret pour personne puisque la marque prévoit même de lancer d’ici l’an prochain la RapidE, son premier modèle. Pour rappel, il s’agit d’une berline purement électrique aux performances redoutables, capable de rivaliser avec les meilleures voitures du segment

Une RapidE de 1 000 ch en préparation

Les dernières rumeurs la concernant évoquent même une puissance comprise entre 800 et 1 000 ch. Produite à seulement 155 exemplaires, celle-ci devrait préfigurer d’autres modèles électriques, dont une sportive de plus petite taille que la Vantage mais plus à même de concurrencer le futur Tesla Roadster. Interrogé par nos confrères britanniques du site AutoExpress à ce sujet, Andy Palmer, le patron de la marque a répondu : « C'est possible, oui. Créer une électrique implique de relever plusieurs défis, et l'un d'eux porte sur la batterie dont la gestion et la chimie. »

Une concurrente au Tesla Roadster

« Ce qui est intéressant c'est que les trois autres éléments clés de n'importe quelle voiture électrique – le poids, la traînée aérodynamique et la résistance au roulement – sont des domaines que les fabricants de voitures de sport, et nous en particulier, arrivent bien à maîtriser. Cela nous donne un avantage sur d'autres marques qui font de grandes déclarations, comme Tesla, avec un roadster léger. Je pense que nous pourrions occuper cet espace relativement facilement », a confié M. Palmer. Un futur Roadster qui pourrait profiter de l’actuelle plateforme d’Aston Martin, adaptée pour l’occasion, mais dont aucune autre précision n’a encore été révélée.

Galerie de photos