Avec sa RapidE, Aston Martin veut s’imposer sur le marché de l’électrique de luxe

Publié le 15 décembre 2017 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

Contrairement à la berline californienne, l’Aston Martin RapidE ne sera produite qu’à 155 exemplaires

Contrairement à la berline californienne, l’Aston Martin RapidE ne sera produite qu’à 155 exemplaires

Aston Martin proposera d'ici la fin de la décennie une berline 100 % électrique en édition limitée. Une berline qui, selon le PDG Andy Palmer, sera plus luxueuse et performante que la Tesla Model S.

Une clientèle très différente de celle de la Tesla

Présentée sous la forme d'un concept en octobre 2015, la RapidE est depuis devenue l’une des priorités pour Aston Martin pour répondre aux normes antipollution imposées par les régulateurs de la planète. La marque a d’ailleurs confirmé en juin dernier que le lancement en production du véhicule est prévu pour 2019. Selon Andy Palmer, le patron d'Aston Martin, lors d’une interview accordée à nos confrères britanniques du site Autocar, par son lancement, l’entreprise de Gaydon cherche à combler le vide du segment situé au-dessus de la Tesla Model S. Pour lui, les acheteurs qui recherchent un produit au-dessus de Tesla ne sont pas intéressés par les gadgets du type « mode Ludicrous ». « La RapidE cible un client très différent de celui de la Tesla Model S », a-t-il confié. Ainsi, les clients de la prochaine RapidE d'Aston Martin profiteront d’un modèle haut de gamme. « La plupart des gens qui achètent une Tesla Model S, l'achètent avec pratiquement toutes les options, ils ne sont pas limités par leur budget, mais par l'offre proposée », précise Andy Palmer.

D’une gamme supérieure à la Tesla Model S

« Avec la RapidE, nous proposerons un modèle plus luxueux et plus performant que la Model S, qui offrira les mêmes accélérations que nos modèles thermiques et des prestations similaires sur le Nürburgring », ajoute-t-il. Pour mémoire, l’Aston Martin RapideE se positionne comme étant l’une des principales concurrentes à la berline Tesla. Mais selon la marque, elle devrait être un peu plus raffinée et plus sportive compte-tenu du pedigree du constructeur. Par ailleurs, elle devrait être esthétiquement semblable à la Rapide S ou du moins à quelques détails près. Côté technique, les premières rumeurs évoquent une puissance comprise entre 800 et 1 000 ch. L’engin sera basé sur la Rapid AMR mais avec un groupe motopropulseur 100 % électrique remplaçant le V12 6.0 litres de cette dernière. Toutefois, contrairement à sa concurrente directe qui est assemblée en grande série, la berline anglaise sera produite à seulement 155 exemplaires. Pas de quoi venir inquiéter la firme de Palo Alto mais une façon d’abaisser les niveaux d’émissions de CO2 de sa gamme.

Galerie de photos