Avion hybride : Airbus, Rolls-Royce et Siemens se lancent dans l’aventure

Publié le 01 décembre 2017 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Avion hybride doté d’un moteur électrique de 2 MW, l’Airbus E-Fan X réalisera son premier vol d’essai en 2020

Avion hybride doté d’un moteur électrique de 2 MW, l’Airbus E-Fan X réalisera son premier vol d’essai en 2020

Afin de développer un nouveau système de propulsion hybride qui sera installé sur des avions commerciaux, Airbus vient de signer un accord de partenariat avec Rolls-Royce et Siemens. Un accord qui, selon un communiqué publié par l’avionneur européen, vise à développer à court terme un démonstrateur de vol intégrant un moteur électrique d'une puissance de 2 MW sur un BAe 146.

 

Un moteur électrique de 2 MW

Mardi 28 novembre au Royal Aeronautical Society de Londres, Airbus, Rolls-Royce et Siemens ont annoncé le lancement du programme E-Fan X. Un démonstrateur de vol hybride basé sur un quadriréacteur BAe146 dont l’un des quatre moteurs sera remplacé par un moteur électrique d’une puissance de 2 mégawatts (MW). Selon un communiqué publié par l’avionneur européen, « le vol du démonstrateur technologique de propulsion hybride E-Fan X est prévu pour 2020, après une campagne complète d‘essais au sol ». Une fois que la maturité du système aura été démontrée, il est également prévu à plus longue échéance de remplacer une deuxième turbine par un moteur électrique. « Des dispositions seront prises pour remplacer une deuxième turbine par un moteur électrique », indique le communiqué. Quant au partenariat Airbus-Rolls-Royce-Siemens, Il s’agit en fait d’un partenariat stratégique qui compte s’appuyer sur l’expertise de chacun pour faire avancer le projet. En effet, avec leur participation au programme E-Fan X, les trois industriels apporteront chacun leur expérience et leur savoir-faire dans leurs domaines d’expertise respectifs.

Airbus E-Fan X 

Faire du vol électrique une réalité

Airbus sera responsable de l’intégration globale ainsi que de l’architecture de contrôle du système de propulsion hybride et des batteries, et de sa combinaison avec les commandes de vol. De son côté, Rolls-Royce sera en charge du turbomoteur, du générateur de deux mégawatts et de l’électronique de puissance. Siemens quant à lui s’occupera des moteurs électriques, du convertisseur et du système de distribution de puissance. Les phases de décollage et de montée en altitude seront soutenues par des batteries lithium-ion, chacune disposant d’une puissance de 700 kilowatts (kW). « L’E-Fan X constitue une nouvelle étape importante de notre objectif de faire du vol électrique une réalité dans un futur proche. Les leçons que nous avons tirées d’un long passé de démonstrateurs de vol électriques, qui a commencé avec le Cri-Cri, puis l’e-Genius et l’E-Star et a atteint son apogée avec, plus récemment, l’E-Fan 1.2, associée aux fruits de la collaboration E-Aircraft Systems House avec Siemens, ouvriront la voie à un avion commercial monocouloir hybride sûr, efficient et économique », a expliqué Paul Eremenko, en charge des technologies chez Airbus.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.