Extra 330 LE : l’avion électrique de Siemens bat un record de vitesse

Publié le 18 avril 2017 à 08h00 | La rédaction | 2 minutes

Avec une vitesse maximale de 343 km/h, l’avion électrique de Siemens a battu deux records du monde

Avec une vitesse maximale de 343 km/h, l’avion électrique de Siemens a battu deux records du monde

Connu pour être parmi les pionniers du transport ferroviaire, Siemens a annoncé récemment avoir réussi à battre deux records du monde. Mais, cette fois-ci, avec un avion entièrement électrique.

 

343 km/h en vitesse de pointe

Siemens a surpris son monde lorsqu’il a annoncé début avril qu’un avion mu par un moteur électrique de sa fabrication a réussi à battre quelques records de vitesse parmi les plus fameux dans le domaine de l’aviation. Deux, pour être précis. L'Extra 330 LE, le nom du petit avion de voltige électrique motorisé par le groupe allemand, a d'abord battu le record de vitesse des monoplaces et biplaces de moins d’une tonne en atteignant 337,5 km/h sur une distance de 3 kilomètres en ligne droite. C'est 13,4 km/h plus rapide que le précédent record qui datait de 2013. Après avoir subi quelques modifications, l'Extra a ensuite réussi à pulvériser un autre record, mais cette fois-ci dans la catégorie des monoplaces et biplaces de plus d’une tonne, en frôlant de très près les 343 km/h. La double performance de l’Extra 330 LE a été homologuée par la Fédération Aéronautique Internationale.

 

Pas de commercialisation à court terme

Le moteur électrique mis au point par Siemens pèse 50 kg et développe une puissance de 260 kW / 350 ch. Une cavalerie qui a par ailleurs permis à cet avion électrique de tracter un planeur jusqu'à 600 mètres d'altitude. Le groupe allemand explique son choix d'installer son moteur électrique dans un avion de voltige afin de pouvoir pousser les composants à leurs limites. Selon Siemens, cette démarche devrait permettre de renforcer la fiabilité de sa technologie. Celui-ci a par ailleurs affirmé qu’aucun projet commercial n’est en vue pour son e-avion dans un avenir proche. En revanche, il collabore déjà avec Airbus sur un projet d'avion hybride, le HY4. D’après Frank Anton, un haut cadre de Siemens qui travaille sur le projet, les premiers avions hybrides capables de transporter une centaine de passagers sur un trajet de 1 000 kilomètres avec une seule charge devraient voir le jour en 2030.

Avion électrique : un Paris-Londres bientôt en mode « zéro émission » ? 

WRIGHT : financée par le célèbre incubateur Y Combinator, la jeune start-up britannique Wright Electric ambitionne de construire des avions complètement électriques capables de relier Londres à Paris d’ici 2027 sans la moindre émission polluante.