Des toits solaires pour les futures électriques d’Audi

Publié le 01 septembre 2017 à 07h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Fin 2017, un premier prototype électrique sera équipé de panneaux photovoltaïques destinés à alimenter les sièges chauffants et l’air conditionné

Fin 2017, un premier prototype électrique sera équipé de panneaux photovoltaïques destinés à alimenter les sièges chauffants et l’air conditionné

Afin d’augmenter l’autonomie de ses véhicules électriques, Audi a signé un mémorandum d’entente avec Alta Devices, filiale américaine du groupe chinois Hanergy Thin Film Power, portant sur le développement de cellules photovoltaïques à couches minces.

 

Premier prototype attendu avant fin 2017

Ces cellules intégreront dans un premier temps les toits vitrés des Audi électriques. Si l’essai fournit les résultats escomptés en matière d’autonomie, les deux partenaires procéderont ensuite à une deuxième étape, qui est de recouvrir l'intégralité de la surface du toit des véhicules et non plus seulement sa partie vitrée.

Le premier prototype de film photovoltaïque doit être mis en service au plus tard en fin d’année, ont annoncé les deux firmes dans un communiqué commun. Il est à noter que les cellules solaires ne pourront pas être utilisées pour recharger les batteries des voitures.

En revanche – et c’est là que réside leur principal intérêt –, elles permettront d’alimenter l’ensemble des dispositifs électriques internes des véhicules, y compris les sièges chauffants et l’air conditionné, ce qui permettra d’économiser une partie de l’énergie des batteries et donc d’augmenter (un peu) l’autonomie des futurs modèles « zéro émission » du constructeur.

Toit solaire voiture électrique 

Technologies solaires écologiquement durables 

« La coopération avec Audi est un jalon important pour l'application de la technologie d'énergie mobile de Hanergy dans le secteur automobile » a déclaré Yuan Yabin, président de Hanergy, lors de la cérémonie de signature du mémorandum.

Avant d’ajouter : « Alors que l'industrie automobile aspire à la mobilité verte, je crois que la coopération entre les deux parties fera passer le message du développement vert au monde à travers les efforts des secteurs traditionnels et émergents, tout en démontrant l'assurance et l'action des deux camps en matière de protection de l'environnement ».

Audi, de son côté, s’est également félicité de la mise en place du protocole d’accord. « Notre gamme de voitures électriques joue un rôle décisif pour nos clients. En collaboration avec Hanergy, nous souhaitons installer des technologies solaires innovantes dans nos voitures électriques qui permettront de prolonger leur autonomie tout en étant écologiquement durables » a ainsi déclaré Bernd Martens, un membre du Directoire de la firme d’Ingolstadt.

 

UNE NOUVEAUTE ? Dès 2011, la grande berline américaine Fisker Karma adoptait un toit solaire destiné à alimenter les auxiliaires du véhicule. L’électrique à prolongateur d’autonomie fut rejoint l’année suivante par la Toyota Prius hybride rechargeable qui, avec un dispositif équivalent, introduisant le toit solaire sur un véhicule de grande série.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.