A Montréal, Teo Taxi va acheter 240 véhicules électriques d’ici la fin 2018

Publié le 04 octobre 2017 à 09h00 | La rédaction | 2 minutes

A Montréal, la compagnie de taxis spécialisée dans les véhicules électriques vient d’annoncer le triplement de sa flotte et le lancement de nouveaux services

A Montréal, la compagnie de taxis spécialisée dans les véhicules électriques vient d’annoncer le triplement de sa flotte et le lancement de nouveaux services

À Montréal (Québec), le patron de Teo Taxi a dévoilé ses objectifs en matière de transport durable pour les prochaines décennies. Un objectif qui devrait commencer à se concrétiser d’ici 12 à 18 mois par l’expansion de de la compagnie de taxis « zéro émission » ainsi que le lancement de deux nouveaux services dédiés à la livraison en utilitaires électriques.

 

De 110 à 350 taxis électriques

En marge d’une conférence organisée il y a une semaine par la Chambre de commerce de Montréal destinée à échanger sur le transport durable, Alexandre Taillefer, le patron de Taxelco, qui détient également Téo Taxi, a annoncé qu’il s’apprête à procéder à l’extension de son offre malgré la menace de Uber à vouloir quitter le Québec. Dans les 18 prochains mois, Teo Taxi, compagnie spécialisée dans les taxis électriques, compte tripler sa flotte de Kia Soul EV, Nissan LEAF et autres Tesla Model S afin de la faire passer de 110 à 350 voitures.

« Aujourd’hui, je peux assurer à nos utilisateurs que nous pourrons enfin mieux répondre à leurs demandes. Nous serons également en mesure d’assurer la pérennité financière de l’entreprise », a-t-il indiqué. Une expansion qui est rendue possible non seulement grâce à une demande largement supérieure à la capacité de réponse actuelle de Teo Taxi, mais aussi grâce à une mesure qui consiste à réduire le temps de formation des futurs conducteurs de taxi ».

Teo Taxi Montréal 

Teo Cargo et Teo Express

En effet, une formation de seulement 35 heures permet désormais l'obtention d'un permis au lieu des cinq semaines exigées auparavant. Cette mesure offre à la société la possibilité d'envisager le recrutement de plusieurs chauffeurs additionnels en un temps réduit, mais Uber y voit un frein à son activité au Québec.

Au cours de la conférence, M Taillefer a également profité de sa plaidoirie pour dévoiler deux autres projets de mobilité durable au sein du groupe à savoir une inédite société de transport de marchandises baptisé Teo Cargo et une nouvelle entreprise de livraison du nom de Teo Express. Selon lui, constitué d’une flotte de camions entièrement électriques qui devraient prendre la route le 23 décembre 2018, le service Teo Cargo sera en charge des transports de marchandises entre Montréal et Toronto. Quant à Teo Express, l’entreprise s'occupera des livraisons à domicile avec des véhicules électriques.