Voiture autonome : Peugeot s’allie à la start-up nuTonomy

Publié le 09 mai 2017 à 12h00 | La rédaction | 3 minutes

Le groupe Peugeot Citroën s’associe à l’entreprise américaine nuTonomy pour expérimenter le dispositif de conduite autonome sur son crossover 3008

Le groupe Peugeot Citroën s’associe à l’entreprise américaine nuTonomy pour expérimenter le dispositif de conduite autonome sur son crossover 3008

PSA Groupe annonce sa collaboration avec la jeune entreprise américaine nuTonomy dans le domaine de la conduite autonome. Après avoir expérimenté des Renault ZOE électriques, la start-up équipera de sa technologie des Peugeot 3008 à motorisation … thermique.

 

Expérimentations à Singapour

PSA Groupe a récemment annoncé qu’il entamait une collaboration avec la start-up américaine nuTonomy dans le domaine des voitures totalement autonomes. Dans le cadre de ce partenariat, des tests vont prochainement démarrer à Singapour. Il s’agira de faire rouler des Peugeot 3008 dans lesquelles seront installés des plateformes de calculs, des capteurs, ainsi que le logiciel de conduite autonome fourni par nuTonomy. L'intégration se fera d'ici cet été annonce le constructeur français, de façon à ce que la phase d’expérimentation puisse commencer dès septembre prochain. A l’issue de cette étape, toutes les informations cruciales sur la performance du système autonome proposé par la start-up américaine devraient être connues. Si les résultats sont positifs, les tests devront déboucher sur des solutions de mobilité à la demande et complètement autonomes.

Voiture autonome 

Vers des véhicules totalement autonomes

Anne Laliron, responsable du « Business Lab » de PSA Groupe se réjouit de la mise en place de ce nouveau partenariat signé avec la start-up du Massachussetts. « Cette collaboration constitue un pas en avant significatif vers des véhicules totalement autonomes. Nous nous réjouissons de travailler avec l'équipe d'experts en logiciels et robotique de nuTonomy pour faire en sorte que le concept de voitures à conduite autonome de PSA devienne de plus en plus réalité », affirme-t-elle. Dans un communiqué commun, les deux sociétés précisent que cet accord pourra être étendu à des essais en situation réelle dans d'autres grandes villes. Elles n’ont toutefois pas fourni de détails concernant les termes financiers de leur collaboration.

Singapour : les premiers taxis sans chauffeur entrent en service (+ vidéo) 

Course effrénée à la voiture autonome

PSA n’est pas le premier constructeur à avancer ses pions dans le domaine de la conduite autonome. En France, Renault Nissan a déjà pris ainsi quelques longueurs d’avance sur la question.  Quant aux fabricants premium allemands, ils avancent à grand pas et se préparent à lancer leur offensive.  Le secteur fait également l’objet d’un intérêt prononcé de la part de grands groupes technologiques qui n’ont pourtant pas comme cœur de métier l’automobile, à l’instar de Samsung qui vient de débuter les premiers essais de son voiture autonome dans son pays, la Corée du Sud. Apple travaille aussi sur la commercialisation cette technologie-clé. Récemment, la firme à la pomme a reçu l’autorisation des autorités américaines pour tester ses voitures sur la voie publique. Google n’est évidemment pas en reste avec sa Google Car qui bénéficie de la puissance financière et de la maitrise du Big Data de son concepteur.