Toyota C-HR : la version électrique confirmée pour 2020

Publié le 26 avril 2018 à 09h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Le Toyota C-HR sera décliné dans une version électrique en Chine, premier marché mondial pour les véhicules à énergies alternatives

Le Toyota C-HR sera décliné dans une version électrique en Chine, premier marché mondial pour les véhicules à énergies alternatives

Disponible dès son lancement européen avec une motorisation hybride, le crossover adoptera une chaîne de traction entièrement électrique en 2020. Premier marché mondial pour ce type de véhicules, la Chine aura la primeur de cette nouvelle déclinaison qui devrait être importée sur notre continent.


Toyota poursuit son ambitieux plan produits électrifiés. Et la priorité est donnée à l’ex Empire du Milieu, premier marché automobile de la planète mais aussi premier marché pour les véhicules à énergies alternatives. Après les premières informations relayées à l’été 2017, le calendrier a été modifié et la mise en production aura lieu non pas en 2019 mais un an plus tard. Une annonce officielle réalisée sans surprise hier, à l’ouverture du salon de Pékin.

Le Toyota C-HR électrique sera lancé en 2020 en Chine 

C-HR et Izoa

C-HR pour le modèle qui sortira du site de la joint-venture Toyota-GAC et Izoa pour celui qui sortira des chaînes de la co-entreprise Toyota-FAW : le premier crossover électrique de grande série – après le RAV4 Electric réservé essentiellement à la Californie – de la firme aux trois ellipses sera aussi le troisième véhicule à batterie rechargeable assemblé en-dehors du Japon. Une grande première qui sera accompagnée d’une montée en charge de la production locale d’éléments indispensables à ce type de véhicules, à l’image des accumulateurs et des convertisseurs.

 

Priorité à la Chine

L’arrivée du Toyota C-HR « zéro émission » en Europe n’a en revanche pas été évoquée par le japonais, les caractéristiques du marché chinois en faisant une cible prioritaire. Dès l’an prochain, le gouvernement central mettra en œuvre des quotas de ventes en ce qui concerne les véhicules à très faibles émissions polluantes, de quoi dynamiser le marché et de rentabiliser plus rapidement les investissements des constructeurs. A l’horizon 2025, plus de 7 millions de véhicules à énergies alternatives pourraient circuler dans ce seul pays.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.