Toyota C-HR : l'hybride le plus vendu de la planète

Publié le 04 juin 2018 à 15h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Lancé fin 2016, le Toyota C-HR hybride est le véhicule à motorisation alternative le plus vendu dans le monde au premier trimestre

Lancé fin 2016, le Toyota C-HR hybride est le véhicule à motorisation alternative le plus vendu dans le monde au premier trimestre

Sur le premier trimestre de l’année, le crossover aux trois ellipses s’est écoulé à plus de 52 000 exemplaires dans le monde. Devenant le modèle à motorisation alternative le plus vendu sur la période.

Selon les données compilées par le cabinet britannique JATO Dynamics, ce sont au total 1,09 million de véhicules hybrides, électriques et hybrides rechargeables à avoir été nouvellement immatriculés sur les trois premiers mois de l’année. En croissance de 21 % sur un an, le marché des véhicules à motorisations alternatives est encore largement dominé par les modèles à double motorisation essence-électrique, avec une part de 66 %.

Ventes véhicules hybrides dans le monde 

Dynamisme de la Chine et de l’Inde

Leader mondial de la technologie, le groupe Toyota s’arroge la moitié des ventes hybrides dans le monde grâce au dynamisme du marché chinois (+ 84 %), indien (+ 53 %) et européen (+ 16 %). Matures, les marchés japonais et américain semblent en revanche avoir atteint un plafond dont la conséquence est le recul (9 %) de l’hybride dans les ventes de modèles alternatifs.

 

Numéro des ventes alternatives

Dans le classement du TOP 10 des véhicules électrifiés, le Toyota C-HR truste la première place avec 52 301 ventes sur le trimestre, un chiffre en baisse de 8 % sur un an. Lancé fin 2016, le crossover s’écoule en France à près de 90 % avec la motorisation essence-électrique issue de la quatrième génération de Prius. Une position qui conforte la firme de Nagoya dans ses investissements en faveur de l’hybride.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.