Toyota et BMW : une 3e génération de pile à combustible pour 2025

Publié le 03 janvier 2018 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

Second véhicule à hydrogène produit en série dans le monde, la berline Toyota Mirai accueillera une nouvelle pile à combustible en 2020

Second véhicule à hydrogène produit en série dans le monde, la berline Toyota Mirai accueillera une nouvelle pile à combustible en 2020

Toyota annonce que sa troisième génération de pile à combustible destinée à ses véhicules électriques dopés à l’hydrogène sera développée en collaboration avec BMW. En attendant la mise sur le marché prévue pour 2025, le groupe nippon va construire en Californie ce qui sera l'une des plus grandes centrales à pile à combustible au monde.

Collaboration avec BMW dans les piles à combustible

Alors que le développement de leur deuxième génération de pile à combustible n’est pas encore complètement achevé, les responsables de Toyota ont récemment annoncé que leurs équipes étaient déjà en train de travailler sur la troisième génération. Pour cette nouvelle chaîne de traction, ils collaboreront avec les Allemands de BMW, l’un des rares constructeurs automobiles du Vieux Continent à miser publiquement sur la technologie hydrogène comme l’une des solutions destinées à remplacer les moteurs à combustion interne.

Le groupe nippon ambitionne de démarrer la production des véhicules dotés de sa nouvelle pile à combustible à l’horizon 2025. Il précise par ailleurs s’attendre à ce que ces derniers soient vendus au même niveau de prix que ses actuelles voitures à double motorisation hybride essence-électrique. Pour rappel, la seconde génération de voitures à hydrogène de Toyota devrait être mise sur le marché au début de la prochaine décennie.

Centrale hydrogène Toyota 

Une production de 1,2 tonne d'hydrogène par jour

En attendant ce lancement, Toyota s’apprête à construire en Californie ce qui sera l'une des plus grandes centrales à pile à combustible au monde, centrale qui sera couplée par ailleurs à une station de ravitaillement en hydrogène. Ce nouveau système, qui sera situé près du port de Long Beach, se servira de déchets organiques, y compris du fumier, pour produire de l’hydrogène, de l’eau et de l’électricité. Il pourra offrir jusqu’à 2,35 mégawatts (MW) d'électricité et 1,2 tonne d'hydrogène par jour, assez pour alimenter environ 2 400 foyers et près de 1 500 véhicules électriques à l’hydrogène. Selon le constructeur nippon, la centrale devrait commencer à être opérationnelle en 2020.

« Depuis plus de vingt ans, Toyota est au centre du développement de la technologie des piles à combustible parce que nous comprenons son énorme potentiel pour la réduction des émissions », a déclaré Doug Murtha, le vice-président du groupe pour la planification stratégique. « Le système Tri-Gen constitue un grand pas en avant » dans ce sens, a-t-il ajouté.

Galerie de photos