Toyota en 2025 : adieu au thermique, bienvenue à l’hybride et à l’électrique

Publié le 18 décembre 2017 à 15h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Priorité est donnée à l’hybride, l’hybride rechargeable, le 100 % électrique et l’hydrogène (pile à combustible)

Priorité est donnée à l’hybride, l’hybride rechargeable, le 100 % électrique et l’hydrogène (pile à combustible)

Très ambitieux sur le marché des véhicules à faibles émissions polluantes, Toyota cessera à l’horizon 2025 de commercialiser des modèles uniquement animés par des motorisations thermiques. Au profit des véhicules hybrides, hybrides rechargeables, électriques et à hydrogène.

Fin du thermique non électrifié

Ces dernières semaines, les indiscrétions au sujet de la stratégie d’électrification du numéro deux mondial du secteur automobile se sont faites plus nombreuses et précises. Dernière information en date révélée ce matin par le site nippon Nikkei : à l’horizon 2025, tous les modèles commercialisés par Toyota seront animés par une motorisation alternative. La firme de Nagoya veut donc mettre fin aux véhicules essence et diesel, sous la contrainte des normes antipollution et des restrictions de circulation croissantes édictées par les grandes métropoles.

Toyota C-HR

Sortie rapide du diesel

En Europe, la sortie programmée du tout-thermique a été initiée par la présentation au dernier salon de Francfort du concept C-HR Hy-Power, version sportive du crossover hybride. D’ici 2020, l’ensemble des véhicules à double motorisation essence-électrique bénéficiera d’une déclinaison Gazoo Racing pour séduire une clientèle pour qui l’hybride est synonyme de performances modestes. D’autre part, la filiale française devrait être la première sur le Vieux Continent à abandonner définitivement le diesel sur ses véhicules particuliers (VP) au 1er janvier prochain.

L’hydrogène bon marché pour 2025

Selon le site du quotidien économique japonais, la priorité du groupe aux trois ellipses est donnée à l’électrification de ses motorisations. Hybride et hybride rechargeable figurent en bonne place dans sa stratégie, mais aussi l’électrique et l’hydrogène. Dès 2020, le premier véritable véhicule électrique de Toyota – après son RAV4 EV développé avec Tesla – fera ses premiers tours de roues en Chine. Suivront ensuite 9 autres modèles "zéro émission" dont certains seront lancés sous nos latitudes. Et le constructeur travaille déjà avec BMW sur une pile à combustible de troisième génération dont seront dotés en 2025 des modèles de série à un tarif équivalent aux actuelles hybrides. Dès 2030, l’industriel ambitionne d’écouler annuellement 5,5 millions de véhicules électrifiés. Soit 50 % de sa production totale.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.