Cupra E-Racer : la sportive électrique embarque 9000 batteries de téléphones (+ vidéo)

Publié le 14 juillet 2018 à 07h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Devenue indépendante de Seat, la jeune marque Cupra réalise les premiers tests de son concept E-Racer

Devenue indépendante de Seat, la jeune marque Cupra réalise les premiers tests de son concept E-Racer

MODELE A VENIR – Quelques mois après avoir pris son indépendance vis-à-vis du constructeur espagnol Seat, la branche sportive Cupra effectue les premiers tests sur son e-Racer dévoilé au salon de Genève 2018. Un modèle aux performances exceptionnelles qui vient d’être aperçu réalisant ses premiers tests sur piste à Zagreb, en Croatie.

Seat a créé la surprise lors de l’édition 2018 de l’événement helvète en offrant son indépendance à son département sportif Cupra. Une jeune marque qui avait notamment dévoilé en mars dernier à Genève un concept basé sur la compacte Leon, spécialement préparé pour la compétition et baptisé Cupra e-Racer.

Il s’agit d’une sportive 100 % électrique animé par un groupe motopropulseur d’une puissance de 680 ch, alimenté par un pack batterie d’une capacité de 65 kWh composé de 6 072 cellules rondes, soit l’équivalent de 9 000 batteries de téléphones portables. Une cavalerie qui permet à la voiture de passer de 0 à 100 km/h en seulement 3,2 s pour atteindre les 200 km/h en 8,2 s.

Essais sous forte chaleur

Un modèle inédit qui intégrera le nouveau championnat E-TCR, actuellement en cours de préparation. La voiture effectue d’ailleurs ses phases de tests et vient d’entamer ses séances d’essais sur piste. Elle a notamment été aperçue sous forte chaleur roulant sur une piste à Zagreb, en Croatie.

Avec ce modèle, l’objectif serait, selon la marque ibérique, de dépasser les performances de la version conventionnelle pour démontrer les capacités technologiques de Cupra à tous les niveaux. « Avec la Cupra e-Racer nous voulons propulser la course dans une autre dimension », a commenté le Dr Matthias Rabe, Vice-Président R&D de Seat. « Nous pensons que nous pouvons réinventer le sport automobile, qui est un des piliers de Cupra, et nous sommes fiers de l'équipe qui a développé cette voiture de compétition électrique ».

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.