Seat : son premier modèle électrique est "prêt à 95 %"

Publié le 14 février 2018 à 13h00 | La rédaction | 2 minutes

Attendu dans les concessions en 2020, le premier véhicule électrique de Seat prendra la forme d'une berline compacte (crédits : Auto Express)

Attendu dans les concessions en 2020, le premier véhicule électrique de Seat prendra la forme d'une berline compacte (crédits : Auto Express)

Se fixant l’objectif de mettre sur le marché son premier modèle électrique en 2020, le constructeur espagnol Seat, filial du groupe Volkswagen, annonce que le développement de celui-ci est achevé à 95 %. Les premières photos de la voiture viennent d’ailleurs d’être publiées sur la toile.

 

Longtemps hostile à toute forme d’électrification, le premier véhicule électrique de la filiale espagnole du groupe Volkswagen se profile déjà à l’horizon et se dévoile via quelques images teasers. Présentés par nos confrères britanniques d’Auto Express, ils donnent un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler cette future Seat « zéro émission » attendue pour 2020. Des images qui montrent notamment une compacte dont les dimensions seront « plus petites que notre gros SUV qui arrive bientôt », mais très proche de celle de la Léon, selon Mathias Rabe, le patron du département Recherche et Développement de l’entreprise. Construite sur la plateforme MEB du groupe, elle offrira toutefois plus d’espace intérieur grâce à un empattement plus long, un peu comme la future Volkswagen I.D. basée sur la même base technique

 

Un ticket d’entrée fixé à 30 000 euros (hors aides)

D’après le responsable de la R&D, la voiture est prête à 95 %. Elle pourrait d’ailleurs prendre le nom de Seat Born, Born-E ou E-Born, en référence à un des quartiers les plus branchés de Barcelone. Côté prix, la berline compacte devrait s’approcher de la grille tarifaire du crossover Ateca, soit un positionnement similaire à celui de la future Volkswagen I.D. (30 000 euros environ). À sa sortie, les clients auront au choix deux niveaux de puissance dont on ignore encore les détails. « Nous n'avons pas encore décidé exactement quels services nous allons offrir, mais je pense qu'ils seront basés sur des logiciels plutôt que sur du matériel », ajoute M. Rabe. « Je pense que nous allons finir par offrir des éléments over-the-air dans les mises à jour hebdomadaires, mensuelles ou permanentes. »

Seat lancera sa première voiture électrique en 2020