Stockage d’énergie : première collaboration entre Tesla et BP aux USA

Publié le 17 avril 2018 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Après l’infrastructure de charge pour véhicules électriques, BP collabore avec Tesla sur le stockage d’énergie

Après l’infrastructure de charge pour véhicules électriques, BP collabore avec Tesla sur le stockage d’énergie

Le groupe Tesla va fournir les batteries du premier projet de stockage d’énergie du géant pétrolier britannique BP. Le système devrait être opérationnel au cours du second semestre de l'année.

 

Le géant pétrolier britannique BP a choisi Tesla pour la réalisation de son premier projet de stockage d’énergie. Un programme qui entre dans le cadre d'une stratégie d'expansion de ses activités dans le domaine des énergies renouvelables. Ce partenariat renforce la stratégie du groupe consistant à « investir un demi-milliard de dollars par an dans les technologies à faibles émissions de carbone », a déclaré l’industriel dans un communiqué. Concrètement, Tesla va installer d’ici douze mois une batterie d’une capacité 212 kW/840 kWh, soit l’équivalent d’environ 4 Powerpacks, au niveau du Titan 1, un parc éolien appartenant à BP situé dans l’État du Dakota du Sud, aux États-Unis.

 

Une initiative qui en appelle d’autres

4 Powerpacks : l’initiative, certainement, est de modeste envergure, mais le groupe pétrolier affirme que les leçons qui seront tirées du projet américain lui « permettront de prendre des décisions plus éclairées lors de l’évaluation et du développement d'applications de batteries dans le futur ». « C'est une autre façon pour nous de travailler à la création d'une entreprise d'énergie éolienne qui soit durable à long terme et qui appuie la transition plus large vers un avenir à faibles émissions de carbone », confirme Laura Folse, la directrice générale de BP Wind Energy. Pour rappel, BP possède une douzaine de parcs éoliens aux États-Unis.

A l’instar de beaucoup d'autres compagnies pétrolières, la major britannique voit de plus en plus le secteur des énergies renouvelables comme un territoire nouveau à conquérir. Elle estime que ces énergies pourraient représenter environ 10 % de la demande mondiale d'ici 2035, contre 4 % actuellement. L'an passé, elle a ainsi dépensé près de 200 millions de livres sterling dans l’énergie solaire.

Tesla et BP collaborent dans le stockage d'énergie 

Intérêt grandissant pour les véhicules électriques

Un intérêt qui s’étend jusqu’aux voitures électriques : plus tôt cette année, BP a investi dans la société FreeWire, une jeune pousse spécialisée dans la recharge mobile de ce type de véhicule. Actuellement, elle serait en pourparlers avec les constructeurs automobiles pour déployer ses premiers points de charge pour modèles à batteries dans ses stations-service

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.