Shell : une nouvelle station à hydrogène installée au Royaume-Uni

Publié le 03 avril 2018 à 15h00 | La rédaction | 3 minutes

Installée sur sa station de Beaconsfield (autoroute M40), la nouvelle pompe à hydrogène de Shell s’intègre au reste des pompes traditionnelles

Installée sur sa station de Beaconsfield (autoroute M40), la nouvelle pompe à hydrogène de Shell s’intègre au reste des pompes traditionnelles

La station-service de Beaconsfield, l'une des plus fréquentées du Royaume-Uni, vient d’accueillir sa première installation de pompe à hydrogène grâce au partenariat mis en place entre Shell et ITM Power.

 

La station-service de Beaconsfield, située le long de l’autoroute M40, est l'une des plus fréquentées du Royaume-Uni. Récemment, elle a accueilli sa première station de distribution d’hydrogène. « Nous sommes ravis d'ouvrir un nouveau site de ravitaillement à Shell Beaconsfield, démontrant ainsi notre engagement continu envers l'hydrogène en tant qu'élément vital du futur système de transport du Royaume-Uni », s’est réjoui Mike Copson, directeur du développement de l'hydrogène chez Shell.

C’est une « étape fantastique » qui permet de faire de l’hydrogène un choix de carburant pratique et viable pour les conducteurs britanniques, a-t-il ajouté. Le ministre britannique des Routes, Jesse Norman, a pour sa part déclaré que l’innovation est « un exemple passionnant de la manière dont les technologies innovantes aident le gouvernement à relever le grand défi de l'avenir de la mobilité (…) tout en soutenant l'économie britannique à faibles émissions de carbone ».

 

Combustible produit in situ

L’hydrogène sera produit in situ à l'aide d'un électrolyseur et c’est ITM, une compagnie britannique spécialisée dans la production de carburant propre, qui va exploiter le précieux combustible. « ITM Power est ravie d'ouvrir cette nouvelle station d'hydrogène à Beaconsfield », a déclaré son PDG Graham Cooley. « C'est un grand pas en avant en offrant aux clients de Shell un carburant propre et écologique, qui est produit sur place, éliminant ainsi les livraisons de carburant », a-t-il dit. Avant d’ajouter : « Nous sommes impatients de travailler aux côtés de Shell pour déployer d'autres stations et développer l'infrastructure de ravitaillement en hydrogène au Royaume-Uni ».

Beaconsfield est le cinquième site de ravitaillement en hydrogène au Royaume-Uni à être équipé par ITM Power, tout en étant le premier à être inauguré dans le cadre du projet européen H2ME, vaste programme récemment mis en place pour aider le Vieux Continent à prendre le virage de l’électrification. A noter que le nouveau site a par ailleurs partiellement bénéficié du financement de l'Office britannique des véhicules à faibles émissions polluantes (OLEV).

 

10 % de la consommation mondiale d’énergie

Si l'écrasante majorité du vaste empire de Shell tourne toujours autour des combustibles fossiles, ses activités dans le domaine des nouvelles énergies commencent néanmoins à connaître une croissance rapide et s'étendent à de nouvelles technologies de transport. Récemment, le géant anglo-néerlandais a même publié un scénario baptisé Sky dans lequel il prévoit qu'à mesure que la consommation de combustibles fossiles diminue, les anciennes installations pétrolières et gazières seront réaménagées pour le stockage et le transport de l'hydrogène. Bien que le développement des voitures à hydrogène ait stagné en raison de la croissance rapide des véhicules électriques à batterie, Shell estime dans sa prévision que le gaz pourrait représenter 10 % de la consommation mondiale d'énergie d'ici la fin du siècle.