Ile-de-France : une troisième station à hydrogène inaugurée à Versailles

Publié le 28 mars 2018 à 17h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Après Paris et Orly, la région Ile-de-France accueille à Versailles sa troisième station à hydrogène

Après Paris et Orly, la région Ile-de-France accueille à Versailles sa troisième station à hydrogène

Air Liquide et ses partenaires viennent d’inaugurer la troisième station de distribution d’hydrogène en région Ile-de-France. Après le Pont de l’Alma (Paris), l’aéroport d’Orly, c’est au tour de Versailles d’accueillir un point de ravitaillement.

Décembre 2015 : Paris accueille sa première station à hydrogène installée à proximité du Pont de l’Alma. Deux ans plus tard, Air Liquide et Aéroports de Paris (ADP) inaugurent la seconde station de la région francilienne sur la zone aéroportuaire d’Orly. Aujourd’hui, c’est au tour des Loges-en-Josas, une commune située près de Versailles et à proximité du campus R&D de l’industriel français, d’être dotés d’une station de distribution.

Inaugurée ce matin mercredi 28 mars, cette nouvelle infrastructure est prioritairement destinée aux deux bus électriques dotés de piles à combustible qui entreront en fonction l’an prochain et relieront les communes de Versailles et de Vélizy. D’une autonomie de 350 km, ces deux véhicules pourront y faire le plein en 20 minutes. Les seconds clients seront les taxis HYPE qui, d’ici la fin de l’année, disposera d’une flotte de 200 modèles à hydrogène.

L'Ile-de-France accueille la troisième station à hydrogène 

Une quatrième station à Roissy pour fin 2018

Lancé fin 2015, le service HYPE compte parmi ses véhicules des Hyundai ix35 FCEV et des Toyota Mirai. Des véhicules offrant une autonomie réelle de 500 km sur une charge réalisée en seulement 5 minutes et qui, d’ici quelques mois, pourront compter sur une quatrième station qui sera déployée sur l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. A l’horizon 2020, l’opérateur STEP (Société du Taxi Électrique Parisien) ambitionne de compter quelque 600 véhicules dopés à l’hydrogène.

Dans le monde, Air Liquide assure avoir déployé 100 exemplaires de ces stations dont le coût unitaire moyen est de 1,5 million d’euros. Si la France compte six stations de ce type et que plusieurs collectivités se sont investies dans la mobilité hydrogène – dont la région Rhône-Alpes, le Conseil départemental de la Manche et la Communauté d’agglomération de Sarreguemines –, l’Allemagne est passé l’an dernier leader européen.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.