L'Inde invente le premier bus électrique à batteries interchangeables

Publié le 16 février 2018 à 13h00 | La rédaction | 3 minutes

Dans le cadre du salon Auto Expo 2018 de New Dehli, le polonais Solaris a annoncé le lancement d'un bus  zéro émission  qui sera fabriqué en Inde

Dans le cadre du salon Auto Expo 2018 de New Dehli, le polonais Solaris a annoncé le lancement d'un bus " zéro émission " qui sera fabriqué en Inde

Alors que l’Inde ne fait plus mystère de ses ambitions dans le secteur des véhicules électriques depuis l’an passé, deux modèles de bus électriques « made in India » ont été dévoilés lors du récent salon Auto Expo 2018 de New Dehli. L’un d’eux disposent d’un système d’échange des batteries.

 

La société indo-polonaise JBM Solaris Electric Vehicles, une joint-venture détenue par Polish Solaris et JBM Auto, a ainsi annoncé le lancement sur le marché indien d’une nouvelle série de bus électriques baptisée « Eco Life ». « Eco Life, véhicule zéro émission 'made in India', économisera environ 960 tonnes d'équivalent dioxyde de carbone sur 10 ans d'exploitation », a déclaré, enthousiaste, Nishant Arya, Directeur exécutif du Groupe JBM.  « C'est une énorme évolution par rapport à la façon dont les transports publics fonctionnent dans le pays », a-t-il ajouté. « Nous sommes ravis d'être présents en Inde. JBM et Solaris vont ensemble révolutionner les transports publics en Inde avec Eco Life », a quant à lui affirmé Solange Olszewski, PDG de Solaris.

2 000 unités produites par an

La série « Eco Life » sera fabriquée dans les usines indiennes de Faridabad et Kosi, usines dont le rythme de production devrait atteindre 2 000 unités par an. Les véhicules seront alimentés par des batteries au lithium à charge rapide qui auront une autonomie comprise entre 150 et 200 km selon les conditions de circulation. Côté équipements, ils intègreront plusieurs fonctions parmi lesquelles le GPS, le système d'information des passagers (PIS), mais également un système de surveillance de l'état du véhicule, de gestion des batteries, de détection et d'extinction des incendies.

Création d’un réseau de stations d'échange de batteries

C’est également à l’occasion de l’Auto Expo que le constructeur indien Ashok Leyland a dévoilé sa première offre de bus électrique. Il s’agit d’un modèle « zéro émission » permettant l’échange de batteries. La société affirme que son nouveau véhicule, qui disposera de 25 à 35 places assises, a été conçu spécialement pour répondre aux besoins du marché indien. Baptisé Circuit-S, celui-ci aura aussi droit à une batterie qui permet une vitesse de chargement rapide.

A signaler que les opérations d’échange de batteries s'appuieront sur un vaste réseau de stations dédiées que le partenaire d'Ashok Leylands, le groupe SUN Mobility, prévoit de construire dans toute l'Inde. Aucune précision sur l’ordre de grandeur ou le délai d’exécution n’a été toutefois donnée concernant ce déploiement. « Le bus Circuit-S sera moins cher, car nécessitant une maintenance minimale en raison du nombre réduit de pièces mobiles, et plus léger grâce à une batterie plus petite », a déclaré Vinod Dasari, le Directeur général de l’industriel.