L’Espagne soutient les véhicules électriques et investit dans les bornes de recharge

Publié le 13 décembre 2017 à 11h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Les acheteurs espagnols de véhicules électriques et hybrides rechargeables bénéficient d’une nouvelle aide d’un montant maximal de 5 500 euros

Les acheteurs espagnols de véhicules électriques et hybrides rechargeables bénéficient d’une nouvelle aide d’un montant maximal de 5 500 euros

Le gouvernement espagnol vient de décréter l’instauration d’un nouveau dispositif d’aides à l’achat de véhicules électriques et hybrides rechargeables. Baptisé Movalt, il devrait permettre de financer l’achat de 5 600 véhicules à faibles et très faibles émissions polluantes.

Enveloppe de 35 millions d'euros pour la mobilité durable

Le gouvernement espagnol vient de décréter l’instauration d’un nouveau dispositif d’aides à l’achat de véhicules à énergies alternatives. Baptisé Movalt, il est financé à hauteur de 35 millions d’euros. « Ce programme, a souligné le ministère espagnol de l’Energie, qui en est par ailleurs l’architecte principal, donne de la continuité aux programmes que le gouvernement a mis en place ces dernières années pour promouvoir une mobilité durable ».

Dans le détail, Movalt va consacrer 20 millions d’euros pour accompagner l'acquisition de véhicules à énergies alternatives, qui comprennent, selon la définition qu’en donne le ministère espagnol de l’Energie, les véhicules à pile à combustible (hydrogène), les hybrides rechargeables, les tout-électriques ainsi que les véhicules au gaz naturel comprimé (GNV) et liquéfié (GPL). Les 15 millions d'euros restants serviront à la construction d'infrastructures de recharge pour voitures électriques.

Voiture électrique Espagne

5 600 nouveaux véhicules à faibles émissions grâce aux subventions

Le montant des subventions varie entre 500 et 18 000 euros. Pour les hybrides rechargeables et tout-électriques, l'aide est toutefois limitée aux modèles dont le prix de vente est inférieur à 32 000 euros, ce qui exclut de facto les modèles premium, tels que ceux commercialisés par le fabricant américain Tesla ou les SUV allemands. Les véhicules concernés par l’aide doivent aussi être neufs, ou âgés de moins de 9 mois. Selon les estimations du gouvernement espagnol, le dispositif Movalt devrait permettre l’achat de 5 600 véhicules à faibles et très faibles émissions polluantes,.

Ouvert à la fois aux particuliers, aux entreprises et aux administrations, le programme ibérique va financer tous types de véhicules : utilitaires légers, voitures, camions et bus. Ainsi, par exemple, pour une voiture dont l'autonomie est supérieure à 72 km, une entreprise pourra toucher jusqu’à 4 300 euros de subvention, tandis qu'un particulier ou un artisan recevra de son côté une aide directe de 5 500 euros. La somme de 18 000 euros, elle, sera pour les clients des autobus roulant au gaz naturel.

A noter que Movalt devrait permettre d’éviter l'émission de quelque 9 500 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère. L'Association des constructeurs en Espagne (ANFAC) a salué ce nouveau programme, qui succède au plan Movea, soulignant que la transition vers une mobilité pauvre en carbone nécessite une stimulation continue de la part des autorités.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.