Electriques et hybrides rechargeables : BMW s’attend à 500 000 ventes d’ici 2019

Publié le 27 décembre 2017 à 07h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

En 2017, la citadine électrique BMW i3 et le monospace hybride rechargeable BMW 225xe ont dynamisé les ventes à très faibles émissions du constructeur

En 2017, la citadine électrique BMW i3 et le monospace hybride rechargeable BMW 225xe ont dynamisé les ventes à très faibles émissions du constructeur

Quelques jours seulement après avoir célébrer la vente de son 100 000e véhicule électrifié en 2017, BMW annonce ses objectifs pour les deux prochaines années. D’ici 2019, le groupe ambitionne d’écouler 500 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables dans le monde. Une offensive financée par la vente de modèles thermiques conventionnels et qui ne nuira pas à sa rentabilité.
 

2019, l’année du décollage

Le constructeur allemand cache bien son jeu. Quelques jours seulement après avoir célébré en grande pompe la vente de son 100 000e véhicule électrifié cette année, annoncé que son groupe conserverait sa rentabilité en 2018 malgré les investissements dans l’électromobilité, confirmé que les ventes de modèles à très faibles émissions polluantes devraient croître de 15 % l’an prochain, c’est Harald Krüger en personne qui affiche les objectifs à court terme du groupe BMW sur ce marché encore embryonnaire. Pour 2018, le patron s’attend à une croissance moyenne à deux chiffres tandis que 2019 devrait véritablement voir décoller les ventes de ses véhicules électriques et hybrides rechargeables.

BMW i3s 

Large gamme électrifiée

Premier constructeur premium allemand à s’être engagé sur le terrain de la mobilité électrique avec le lancement en 2013 de sa citadine « zéro émission » BMW i3 suivie un an plus tard par la supercar BMW i8 à motorisation hybride rechargeable, la firme à l’hélice a progressivement électrifié une grande partie de sa gamme conventionnelle. Du monospace compact 225xe Active Tourer (5 places) au SUV X5 xDrive40e, en passant par la berline 530e et le vaisseau amiral 740e. Autant de modèles qui recevront le renfort de 25 nouveaux véhicules à batteries d’ici 2025, dont 12 seront exclusivement animés par une motorisation électrique.

 

Fiscalité automobile et restrictions de circulation

Il y a peu pourtant, le groupe munichois avait semblé tergiverser quant à sa stratégie d’électrification, M. Krüger n’ayant même pas fait le déplacement au Mondial de Paris en septembre 2016, préférant rassurer au siège ses investisseurs quant à la menace grandissante représentée par Tesla. Mais l’offre élargie en concessions, le durcissement de la fiscalité automobile et les restrictions de circulation sont autant de facteurs qui rendent M. Krüger confiant quant aux ventes de ses modèles à batteries rechargeables. D’ici 2019, il s’est fixé pour objectif de commercialiser 500 000 véhicules de ce type. A fin 2017, la firme à l’hélice en aura vendu plus de 200 000 depuis l’introduction de l’i3.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.