Voiture électrique : la Roumanie double ses subventions à l’achat

Publié le 18 avril 2017 à 06h00 | La rédaction | 2 minutes

Contre à la mise à la casse d’un vieux véhicule, les acheteurs roumains de voitures électriques peuvent désormais bénéficier d’une aide de 10 000 euros

Contre à la mise à la casse d’un vieux véhicule, les acheteurs roumains de voitures électriques peuvent désormais bénéficier d’une aide de 10 000 euros

La Roumanie met à jour et prolonge son programme d’incitants gouvernementaux destinés à renouveler son parc automobile. Doublé, le montant de la prime à l’achat d’une voiture électrique se monte désormais à 10 000 euros.

 

Programme de stimulation Rabla Plus

Avec plus de 6 millions de voitures en circulation et moins de 200 modèles électriques ou hybrides rechargeables immatriculés l’an passé, la Roumanie reste très loin derrière la France ou l’Allemagne en matière de voiture « vertes ». Ce faible chiffre et l’engagement du pays en faveur des énergies renouvelables a poussé les politiques à mettre en place un programme d’aides à l’achat de voitures électriques ou hybrides rechargeables afin d’encourager les automobilistes roumains à rouler plus « propre ».

En 2016, le programme Rabla Plus avait été lancé et doté d’un fonds de 16,6 millions d’euros destiné à financer une prime individuelle d’un montant de 5 000 euros pour l’achat d’un tel véhicule. Très récemment, le gouvernement a décidé de doubler cette prime pour convertir davantage d’automobilistes. L’aide à l’achat pour les acheteurs de voitures entièrement électriques se monte désormais à 10 000 euros. Côté voiture hybride classique (non rechargeable), les acheteurs recevront une prime 1 450 euros grâce au programme Rabla Plus. Une prime à la casse lancée en 2005 et qui, à l’origine, ne représentait que 205 euros par véhicule.

Voiture électrique Roumanie 

Absence d’infrastructures de charge publique

Le marché de la voiture électrique ou hybride rechargeable en Roumanie est encore très peu développé. Dans le classement des modèles les plus populaires, on trouve la citadine BMW i3, le SUV BMW X5 xDrive40e, le SUV Mercedes GLE 500e, le SUV Mitsubishi Outlander PHEV ou encore la berline Mercedes Classe C 350e. Voiture électrique la plus populaire en Europe, la citadine Renault ZOE s’y est vendue à moins de 10 exemplaires l’an passé. Mais le véritable handicap du pays en matière de mobilité électrique réside dans la faible densité des infrastructures de charge publique.

Hybrides et électriques : la Roumanie dope ses aides à l’achat

En 2011, le gouvernement avait lancé sans succès un programme d’installation de bornes de recharge. Cinq ans plus tard, on ne comptait pas plus que 10 bornes opérationnelles liées à ce programme. Dans le privé, la chaîne allemande de supermarchés Kaufland en collaboration avec Renovatio a annoncé l’an passé l’installation de 50 bornes de recharge rapide sur les parkings de ses magasins, un projet mobilisant un investissement de 45 000 euros par station.