Peugeot annonce une 208 et un 2008 à motorisation électrique

Publié le 22 septembre 2017 à 17h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

En 2019, PSA Group lancera des versions électriques du crossover DS3 Crossback et de la citadine Peugeot 208

En 2019, PSA Group lancera des versions électriques du crossover DS3 Crossback et de la citadine Peugeot 208

Le groupe français PSA vient de confirmer à ses investisseurs l’arrivée de plusieurs modèles électriques parmi lesquels le crossover DS3 Crossback et la citadine Peugeot 208. Commercialisation attendue à compter du premier semestre 2019 et autonomie réelle annoncée à 300 km.

 

80 % des modèles électrifiés en 2022

Pionnier sur le segment des citadines électriques grâce à son partenariat avec Mitsubishi, PSA Group lançait dès 2011 des versions rebadgées de la petite i-MiEV. Baptisées Citroën C-Zero et Peugeot iOn, les petites keicars « zéro émission » sont d’ailleurs toujours au catalogue des deux constructeurs, quand bien même leurs performances font pâle figure face à la concurrence. Plus récents, les ludospaces Citroën E-Berlingo Multispace et Peugeot Partner Tepee Electric ont été électrifiées a minima et distillent des prestations équivalentes au Nissan e-NV200 pourtant lancé en 2014. Reste l’énigmatique E-Méhari, véhicule de loisirs par excellence, qui en réalité n’est qu’une Bolloré BlueSummer recarrossée.

Sceptique quant au développement du marché de la voiture électrique lors du salon de Francfort, le patron du groupe français n’a pas hésité à employer le terme de futur Dieselgate à son sujet. Terres rares, production d’électricité et recyclage des batteries : autant de questions qui font craindre à Carlos Tavares un futur séisme. En attendant, son groupe va électrifier l’essentiel de ses modèles. En 2020, 50 % des véhicules disponibles aux catalogues seront animés par des motorisations électriques et hybrides rechargeables. Une proportion qui atteindra même 80 % des 34 modèles mondiaux de l’industriel à l’horizon 2023.

 

DS d’abord, Peugeot ensuite, Citroën en dernier

Contraint par le durcissement des normes antipollution et les restrictions de circulation mises en œuvre par un nombre croissant de métropoles européennes, PSA n’a d’autre choix que d’embrasser la cause électrique, à l’instar de ses confrères. Une révolution silencieuse qui sera rendue possible grâce à la plateforme modulaire e-CMP codéveloppée en partenariat avec son actionnaire chinois Dongfeng. Une base technique sur laquelle reposera d’abord le crossover DS3 Crossback au premier semestre 2019. Un lancement « zéro émission » qui sera suivi quelques mois plus tard par la citadine Peugeot 208 Electric. Une information confirmée mercredi par le groupe lors d’une réunion investisseurs et relayée par l’agence Reuters.

Conformément aux premières informations délivrées par PSA au printemps 2016, la plateforme accueillera une batterie d’une capacité de 50 kWh offrant une autonomie moyenne de 300 km en conditions réelles d’utilisation. Longtemps évoquée, la déclinaison électrique du crossover Peugeot 2008 sera commercialisée en 2020. Côté Citroën, l’arrivée d’un modèle « zéro émission » de nouvelle génération n’est en revanche pas attendue avant 2020, dixit la directrice de la marque aux chevrons, Linda Jackson, dans une confidence faite au salon de Francfort. Des nouveautés qui seront complétées par des modèles hybrides rechargeables – dont un très attendu Peugeot 3008 – basés sur la plateforme EMP2 qui profite également à la marque Opel récemment rachetée.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.