Scooters électriques : Bosch lance son service à Paris et concurrence Cityscoot

Publié le 08 juin 2017 à 11h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Dès juillet, 600 scooters électriques de marque Gogoro seront accessibles en libre-service sur Paris

Dès juillet, 600 scooters électriques de marque Gogoro seront accessibles en libre-service sur Paris

De nouveaux scooters électriques en libre-service vont être déployés dès ce mois de juillet à Paris. L’équipementier allemand Robert Bosch a en effet décidé de lancer à partir de cet été dans la capitale française sa nouvelle offre d’e-scooters déjà disponible à Berlin et baptisée COUP.

 

600 nouveaux scooters électriques en partage pour Paris

COUP, filiale détenue à 100 % par Robert Bosch, viendra donc concurrencer Cityscoot qui, avec ses 1 000 scooters électriques de marque Govecs est le leader actuel du marché parisien, et Mober, service plus confidentiel, mais qui ambitionne de s’agrandir rapidement. Dans un premier temps, les scooters noirs et verts sous le logo COUP devraient être répartis dans quelques arrondissements parisiens avant de l’être à l’ensemble de la capitale.

« Nous aurons 600 scooters électriques, avec un tarif fixe de 4 euros la demi-heure » déclare la responsable France de COUP, Maureen Houel, à propos de l’offre de service de mobilité de la filiale de Bosch. Ces e-scooters, de marque Gogoro, sont spécifiquement conçus pour une conduite souple et réactive en milieu urbain, insiste-t-on également du côté des dirigeants de COUP (lire aussi Gogoro : après l’Asie, le Tesla des scooters débarque en Europe).

 

A partir de 4 euros la première demi-heure

Pour bénéficier de la nouvelle offre, aucun abonnement n'est exigé. La réservation s’effectue à l’aide d'une application mobile. Cette dernière permet également de repérer le scooter le plus proche et de payer la location. Le tarif est de 4 euros pour les 30 premières minutes, puis un euro par tranche de dix minutes. Les scooters électriques sont des équivalents 50 cc, ce qui permet de les piloter avec un permis A, B ou le BSR.

Contrairement aux vélos en libre-service, aucun système de bornes n'est mis en place. Il suffit de garer son scooter dans les zones d'intervention des équipes de Coup qui viennent remplacer les batteries vides par des batteries pleines. A l’été 2016, l’équipementier allemand avait déployé son service à Berlin où la tarification débute à 3 euros la première demi-heure (lire aussi Berlin : 200 scooters électriques en libre-service).

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.