DS7 Crossback : renaissance d’un mythe automobile

Publié le 01 mars 2017 à 12h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Dévoilé au salon de Genève, le crossover DS7 incarne le luxe à la française et recevra dès 2019 une motorisation hybride rechargeable

Dévoilé au salon de Genève, le crossover DS7 incarne le luxe à la française et recevra dès 2019 une motorisation hybride rechargeable

Label premium du groupe PSA Peugeot Citroën, la marque DS Automobiles présentera à Genève son premier crossover destiné à l’Europe. Le concurrent des petits SUV allemands sera commercialisé fin 2017 et aura pour mission d’incarner le luxe à la française. Le DS7 Crossback aura également la primeur d’une chaîne de traction hybride rechargeable dont le lancement est attendue au printemps 2019.

 

Innovations technologiques à foison

La division haut de gamme de Peugeot Citroën prend enfin son envol et se lance sur le très convoité marché des SUV hupés. Après la citadine DS3, la compacte DS4 et la berline DS5, toutes conçues sur des modèles Citroën existants, la nouvelle marque DS Automobiles mise sur le segment des crossovers pour accroître ses ventes et défendre une certaine idée du luxe à la française. L’ambition de la branche luxe de PSA n’est autre que de reproduire l’attrait de la célèbre DS lancée en 1955. Pour atteindre son objectif, DS commercialisera en fin d’année son DS7 Crossback, un SUV aux lignes très réussies et dont les innovations et équipements n’ont rien à envier aux Audi Q3, BMW X1 et autres Mercedes GLA.

A l’image du groupe Volkswagen qui réserve ses innovations technologiques à sa marque Audi, DS Automobiles bénéficiera de celles du groupe Peugeot Citroën. A commencer par une inédite fonction de pilotage automatique baptisée DS Connected Pilot dont le fonctionnement repose sur le régulateur de vitesse adaptatif et l’aide au maintien dans la voie. Un équipement qui permettra au véhicule de gérer de façon automatisée les trajectoires et la vitesse, en ville mais aussi sur autoroute. Une fonction inédite sur le segment qui va de pair avec des projecteurs à diodes qui s’adaptent en temps réel aux conditions climatiques et de roulage ou encore au système de vision nocturne par infrarouge.

DS7 Crossback 

Hybride rechargeable intégrale

Une série d’innovations couronnée par le dispositif DS Active Scan Suspension qui, à l’aide d’une caméra, adapte en continu le réglage de l’amortissement piloté. Un équipement dont seul le vaisseau amiral Mercedes Classe S est actuellement doté et qui devrait assurer, selon les réglages, un confort « ouaté » rappelant celui de la DS. Un bel hommage qui sera ponctué au printemps 2019 par l’arrivée d’une motorisation hybride rechargeable dont nous vous faisions l’écho il y a quelques semaines (lire notre article à ce sujet). Selon toute vraisemblance, le DS7 Crossback devrait adopter une triple motorisation composée d’un bloc essence 1,6 l THP, d’un premier bloc électrique installé dans la boîte de vitesses à 8 rapports (EAT8) et d’un second bloc posé sur le train arrière.

Peugeot Citroën : 7 voitures hybrides rechargeables dès 2019 (+ vidéo)

Alimenté par une batterie Lithium-Ion dont la capacité devrait avoisiner les 13 kWh (41 kWh pour la dernière Renault ZOE 100 % électrique), l’ensemble assurera une transmission intégrale « électrique » (sans arbre mécanique) similaire à celle délivrée par l’ancienne technologie HYbrid4 diesel-électrique et offrira une autonomie réelle de 40 km environ en mode « zéro émission ». Basé sur la plateforme EMP2 sur laquelle repose le nouveau Peugeot 3008 et le futur Citroën C4 Aircross, le DS7 Crossback sera produit dès l’automne prochain sur le site PSA de Mulhouse. En attendant le détail sur les tarifs forcément premiums et les premières livraisons annoncées pour début 2018, le grand public pourra découvrir la version de série au salon de Genève qui ouvre ses portes le 9 mars.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.