Volkswagen : vendre un million d’électriques par an d’ici 2025, c’est faisable

Publié le 07 juin 2018 à 17h00 | La rédaction | 2 minutes

Très ambitieux sur le marché naissant des véhicules électriques, la marque Volkswagen compte atteindre le million d’unités vendues chaque année à compter de 2025

Très ambitieux sur le marché naissant des véhicules électriques, la marque Volkswagen compte atteindre le million d’unités vendues chaque année à compter de 2025

Tablant sur une forte demande en Europe, en Chine et d’autres zones encore « non exploitées », le constructeur allemand compte dépasser l’objectif de vendre un million de voitures électriques par an d’ici 2025. Ce qui lui permettra de devenir le leader mondial de ce type de motorisation.

Après avoir connue des jours difficiles suite aux nombreuses révélations du scandale des diesels truqués et des procédures judiciaires lancées aux États-Unis, la marque principale du groupe Volkswagen entend bien devenir un leader mondial des véhicules à très faibles émissions polluantes dans les années à venir. Une ambition que le plus grand constructeur automobile européen compte atteindre grâce à l’utilisation de sa plateforme MEB dédiée aux véhicules électriques.

Une base technique qui lui permettra notamment d’atteindre le cap du million de véhicules électriques vendus chaque année à l’horizon 2025. « On peut avancer que nous dépasserons l’objectif du million à partir de la MEB », a déclaré à Reuters Christian Senger, directeur du pôle mobilité électrique de Volkswagen. Parmi les marchés les plus porteurs figurent évidemment la Chine, l’Europe, les États-Unis mais aussi d’autres territoires « non exploités », comme l’Amérique latine, dont la demande pourrait progresser au cours des années à venir.

Plateforme commune et incitants gouvernementaux

Selon lui, les délais de livraison pour l'e-Golf dépasse maintenant les 12 mois grâce à des subventions publiques et industrielles qui ont permis de réduire son prix. Cette forte demande combinée aux efforts déployés par le Vieux Continent et la Chine, le plus grand marché automobile du monde, pour encourager l’adoption des véhicules à faibles émissions et lutter ainsi contre la pollution ont contribué à stimuler l'investissement dans le secteur.

Des efforts qui ont notamment contribué à la baisse des prix des batteries tout en renforçant l'optimisme de la marque allemande. « Nous anticipons des taux de croissance que nous n’avons dans aucun autre produit. La demande reste instable mais les indicateurs le montrent : dépasser l’objectif d’un million, c’est faisable », a confié M. Senger. Dans son ensemble, le groupe constitué des marques VW, Audi, Porsche et Skoda ambitionne de vendre trois millions de véhicules « zéro émission » d'ici 2025.

Galerie de photos