Volkswagen I.D. Crozz : le crossover électrique lancé avec un an d’avance ?

Publié le 09 janvier 2018 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Le crossover électrique est animé par deux moteurs électriques de 306 ch et offre une autonomie réelle de 400 km

Le crossover électrique est animé par deux moteurs électriques de 306 ch et offre une autonomie réelle de 400 km

Face à la menace représentée par Tesla mais aussi par la fin des aides à l’achat en Allemagne, Volkswagen pourrait commercialiser son premier crossover électrique dès 2019. Soit un an d’avance sur le calendrier initial. Une hypothèse démentie par le groupe mais qui reste plausible dans la mesure où le concept est proche de la série.

 

Un changement démenti par le groupe

La version de production du Volkswagen I.D. Crozz pourrait-elle être exposée en octobre prochain au Mondial de l’Automobile de Paris ? A en croire nos confrères allemands du site Auto Motor & Sport, la firme de Wolfsburg envisage d’avancer d’une année la commercialisation de son premier SUV « zéro émission ». Une version démentie par le groupe interrogé par nos soins mais qui, compte-tenu de la présentation d’une seconde mouture proche de la série au dernier salon de Francfort paraît pourtant plausible.

Volkswagen ID Crozz

Fin des aides en Allemagne

Si la menace représentée par Tesla évoquée par certains médias allemands n’explique qu’en partie le bouleversement du calendrier initial, celle pesant sur la fin des aides à l’achat en Allemagne prédomine. D’un montant de 4 000 euros – 6 000 euros en France depuis le 1er janvier – pour l’acquisition d’un véhicule électrique dont le montant hors option n’excède pas 60 000 euros, le bonus allemand est appelé à disparaître début 2020. Ou, du moins, à être réformé. Une incertitude qui, selon les journalistes Auto Motor & Sport, aurait pousseé le premier groupe automobile mondial à anticiper la mise sur le marché de l’I.D. Crozz.

 

Autonomie réelle de 400 km

Dévoilé pour la première fois au printemps 2017 à l’occasion du salon de Shanghai, le concept a été légèrement remanié l’automne suivant à Francfort pour se rapprocher de la version de production. Sans pour autant toucher sa chaîne de traction constituée de deux moteurs électriques développant une puissance cumulée de 225 kW / 306 ch et d’une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 83 kWh. Le tout compatible avec une borne de recharge rapide au standard CCS délivrant jusqu’à 150 kW de puissance et permettant de récupérer 80 % de l’autonomie (400 km réels) en seulement 30 mn.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.