Allemagne : Volkswagen souhaite la fin des subventions au diesel

Publié le 12 décembre 2017 à 11h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

En Allemagne, les avantages fiscaux des véhicules diesels représentent une cagnotte de 8 milliards d’euros (crédits : AFP)

En Allemagne, les avantages fiscaux des véhicules diesels représentent une cagnotte de 8 milliards d’euros (crédits : AFP)

Outre-Rhin, le patron du groupe Volkswagen appelle les pouvoirs publics à mettre fin aux avantages fiscaux des véhicules diesels. Une cagnotte annuelle de 8 milliards d’euros que Matthias Müller suggère de reverser aux véhicules électriques.

 

Virage à 180°

En appelant les pouvoirs publics allemands à mettre fin à toute forme d’avantage fiscal en faveur des modèles carburant au gasoil, le Konzern aux 12 marques réalise un virage à 180 degrés. Pourtant leader européen du diesel pendant des décennies, le groupe Volkswagen voit son avenir en électrique. Une révolution entamée au lendemain de l’éclatement du Dieselgate, en plein salon de Francfort 2015, et qui se concrétisera par le lancement de 80 véhicules électriques d’ici 2025 et un investissement d’un montant de 34 milliards d’euros sur les 5 prochaines années.

Voitures diesels Allemagne 

Recul des ventes

L’annonce faite hier par le patron du groupe de Wolfsburg ne doit rien au hasard et tombe moins d’une semaine après la condamnation d’Oliver Schmidt, un cadre impliqué dans le scandale des moteurs truqués aux Etats-Unis, à 7 ans de prison et 400 000 d’amende. Menacés d’interdiction dans les principales métropoles européennes, les véhicules diesels voient reculer leurs ventes depuis plusieurs mois. En Allemagne, leur part dans les immatriculations de VP en novembre ont reculé à 34 % contre 44,9 % un an auparavant. Pour renouveler le parc, de nombreux constructeurs y ont même lancé des primes à la conversion.

 

Une cagnotte de 8 milliards d’euros

Initiée dans les années 1990 par le gouvernement allemand, la fin des subventions à la pompe combinée à un probable retrait des avantages fiscaux pourrait créer une cagnotte annuelle de 8 milliards d’euros à l’Etat. Une enveloppe qui, selon M. Müller, doit être détournée vers les véhicules électriques et hybrides rechargeables. Une proposition qui n’a pas manqué d’inquiéter la Fédération automobile allemande (VDA) pour qui « un réaménagement progressif de la fiscalité est envisageable dans la prochaine décennie, mais elle nécessite une minutieuse préparation ».

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.