Vanderhall Edison : une batterie de 30 kWh pour 635 kg (+ photos)

Publié le 11 janvier 2018 à 11h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Avec sa batterie de 30 kWh, l’Edison peut parcourir jusqu’à 321 km d’autonomie sur une seule charge

Avec sa batterie de 30 kWh, l’Edison peut parcourir jusqu’à 321 km d’autonomie sur une seule charge

Au CES de Las Vegas, le petit constructeur américain Vanderhall présente la version électrique de sa Venice. Baptisée Edison2, cette dernière combine une masse réduite à 635 kg, une puissance de 180 ch et une autonomie de 321 km.

Combinaison idéale

Trois roues, un châssis en aluminium, une carrosserie en matériau composite, une masse de 635 kg, deux moteurs électriques aux roues avant et une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 30 kWh : au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas qui ferme ses portes demain, le petit constructeur basé à Provo (Utah) semble tenir la combinaison gagnante pour un véhicule électrique à vocation sportive. Basé sur une Venice, le modèle Edison2 a troqué le 4 cylindres 1,4 l essence turbo pour une chaîne de traction électrique dont la puissance cumulée atteint les 134 kW / 180 ch (couple maximal de 325 Nm).

Autonomie de 321 km

Traction poids-plume, le Vanderhall Edison2 est alimenté par un accumulateur de 30 kWh – l’équivalent de la première génération de Nissan LEAF restylée – offrant une autonomie de 321 km sur une seule charge. Cousin éloigné de la britannique Morgan EV3, le modèle américain exécute le 0 à 100 km/h en un peu plus de 4 secondes tandis que sa vitesse de pointe est fixée à 168 km/h. Intégrant de nombreux composants issus de la banque d’organes General Motors, le véhicule rend hommage au génial inventeur Thomas Edison, par ailleurs fondateur de la General Electric.

 

Ouverture du carnet de commandes

Equipée de série de phares à LED et de sièges chauffants, cette stricte biplace est commercialisée outre-Atlantique à un tarif de 34 950 dollars. Pour confirmer une pré-réservation, les acheteurs devront verser un acompte de 250 dollars. Produite au siège, l’Edison2 sera livrée aux premiers clients dans le courant du second trimestre 2018. Une belle surprise découverte au CES et qui répond aux inquiétudes des constructeurs de supercars confrontés au problème d’endurance de leurs prototypes « zéro émission ». A l’image de McLaren qui confiait récemment qu’une autonomie de 650 km pouvait fondre à seulement 30 minutes sur circuit.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.