Toyota Century : le vaisseau amiral nippon se convertit à l’hybride

Publié le 05 juillet 2018 à 07h00 | La rédaction | 2 minutes

Pour sa troisième génération, le vaisseau amiral du constructeur s’offre une motorisation hybride essence-électrique basée sur le V8 de 5.0 l

Pour sa troisième génération, le vaisseau amiral du constructeur s’offre une motorisation hybride essence-électrique basée sur le V8 de 5.0 l

Cinquante ans après sa première sortie en 1967, la Toyota Century, une grande berline de luxe faisant office de limousine nationale, en est aujourd’hui à sa troisième génération. Un nouvel opus facturé 150 000 euros qui adopte désormais une motorisation hybride.

Peu connue sur le sol européen, pourtant modèle emblématique au Japon, la Toyota Century donne aujourd’hui naissance à une nouvelle génération. Si la première a eu une carrière longue d’une trentaine d’années, la seconde une vingtaine, cette troisième génération vient tout juste d’entamer la sienne.

Dévoilé en octobre dernier lors du salon automobile de Tokyo, ce troisième opus vient en effet d’être commercialisé au Japon à un prix de 19 600 00 yen, soit peu ou prou 150 000 euros. Un tarif qui semble a priori exorbitant, mais pas pour une limousine de luxe de 5,34 m de long, d’ailleurs surnommé la « Rolls Japonaise ». Un modèle très apprécié des chefs d'entreprises japonais et des dirigeants politiques de l’Archipel, qui fait la fierté de Toyota.

Toyota Century hybride

V8 essence-électrique de 431 ch

Toutefois, à la différence des autres modèles de la marque, celui-ci ne portera pas le logo Toyota. À la place, un phénix symbolisant sans doute la renaissance du modèle, trône fièrement sur une calandre. Pour ce nouvel opus, la Century embarque de nombreux équipements innovants.

La limousine est ainsi dotée d’une suspension pneumatique pilotée et d’une isolation phonique poussée à l'extrême dont une vingtaine de haut-parleurs qui sert non seulement à écouter de la musique, mais aussi à isoler les bruits parasites. Le véhicule est également équipé d’un écran large de 16 pouces à l’arrière et un autre de 7 pouces sur l’accoudoir servant à contrôler la climatisation ou à activer les sièges massant.

Sous son capot, la limousine nipponne troque le V12 5.0 thermique de 280 ch qui animait son prédécesseur contre un V8 5.0 de 381 ch épaulé par un moteur électrique de 224 ch, le tout offrant une puissance combinée de 431 ch.

Galerie de photos