Batteries électriques : la demande en lithium va tripler d’ici 2022

Publié le 05 octobre 2018 à 05h00 | La rédaction | 3 minutes

L’Australie demeure le plus important producteur de lithium au monde, avec 18,3 kilotonnes extraits chaque année

L’Australie demeure le plus important producteur de lithium au monde, avec 18,3 kilotonnes extraits chaque année

La demande de lithium atteint de nouveaux sommets en même temps que la croissance du marché des véhicules électriques. La société de données et d'analyse GlobalData prévoit un triplement de celle-ci d’ici à 2022.


Les voitures électriques croîtront à un rythme annuel de 15,6 % au cours des cinq prochaines années, selon GlobalData. Ses analystes estiment ainsi que la demande en lithium, qui demeure une composante clé des batteries lithium-ion embarquées dans les véhicules rechargeables, devrait tripler au cours de la même période, passant de 26 700 tonnes en 2018 à plus de 58 000 tonnes en 2022. Un envol qui devrait augmenter considérablement les investissements miniers partout dans le monde, notamment en Australie, Argentine, au Canada et au Chili, qui abritent les plus grandes réserves mondiales du métal alcalin.

Lithium : Tesla sécurise ses approvisionnements avec le chinois Ganfeng

L’électrique, « une alternative viable et sûre »

Un scénario hautement optimiste que Vinneth Bajajaj, analyste senior chez GlobalData, explique par les politiques gouvernementales d’incitations à l’achat dont bénéficient les véhicules faiblement polluants. « Plusieurs gouvernements nationaux encouragent l'adoption des véhicules électriques en fournissant diverses incitations fiscales et subventions aux fabricants et aux utilisateurs finaux », précise-t-il.

« De plus, les efforts visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre ont permis de réaliser de nombreux progrès technologiques dans le domaine des véhicules électriques et en ont fait une alternative viable et sûre aux véhicules traditionnels. »

Plus de 53 millions de tonnes de lithium dans le monde

L’Australie est actuellement le plus grand producteur de lithium au monde avec 18,3 kilotonnes par an (kt/an), suivi du Chili (14,1 kt/an) et de l'Argentine (5,5 kt/an). Au cours des quatre prochaines années, l'Australie devrait fournir la plus grande part de la capacité additionnelle mondiale en lithium (37 %), avec l'ouverture de nouvelles mines notamment à Pilgangoora, Wodgina et Bald Hill, selon toujours GlobalData.

Elle sera suivie par l'Argentine (29 %), le Canada avec 16 %, le Chili avec 9 %, les Etats-Unis avec 6 %, et le Mexique, 4 %. Selon l'US Geological Survey (USGS), les ressources mondiales en lithium dépassent actuellement 53 millions de tonnes.

VIDEO - Lithium : le Portugal s’apprête à ouvrir la plus grande mine d’Europe

Des cours en baisse

Les cours du lithium ont plus que doublé entre mi-2015 et fin 2017, mais ils ont baissé peu à peu cette année en raison d'une décélération de la demande chinoise et de la disponibilité de matériaux moins coûteux qui peuvent être utilisés dans les batteries électriques.

Récemment, des chercheurs de l'université de Birmingham, en Grande-Bretagne, ont annoncé avoir mis au point un prototype de batterie au sodium-ion qui pourrait remplacer celle au lithium-ion. Si cette technologie parvenait à atteindre la phase de commercialisation dans les cinq ans qui viennent, l’âge d’or du lithium prendrait fin aussitôt qu’il a commencé.