Toyota Prius : l’hybride rechargeable refait le Paris-Dakar (+ vidéos)

Publié le 25 avril 2018 à 19h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

La Toyota Prius hybride rechargeable a parcouru plus de 7 000 km sur routes et pistes entre Paris et Dakar

La Toyota Prius hybride rechargeable a parcouru plus de 7 000 km sur routes et pistes entre Paris et Dakar

Afin de démontrer les capacités d’endurance d’un véhicule à motorisation hybride rechargeable, une Toyota Prius Plug-in a effectué le parcours du mythique rallye Paris-Dakar. Un périple de 7 000 kilomètres à travers la France, l’Espagne, le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal.

Plus de trois décennies après avoir franchi pour la première fois la ligne d’arrivée du Paris-Dakar en 1981, Kiichiro Yokota, ancien pilote et fondateur du team ACP, s'est mis en tête de refaire le parcours, mais cette fois à bord d'une Toyota Prius hybride rechargeable. Partie le 28 février 2018 à Paris au pied de la tour Eiffel, dans des conditions hivernales, la Prius a dû traverser la France et l'Espagne, avant de devoir affronter les pistes du Sahara, ses températures élevées et ses longues étapes sans ravitaillement pour atteindre Dakar le 15 mars dernier après 10 étapes. Au total, la Prius a consommé près de 387 litres de carburant sur 6 391 kilomètres.

Génératrice d’électricité au bivouac

Pour rappel, la Prius à motorisation hybride rechargeable est alimentée par un quatre cylindres essence 1,8 litre de 98 ch associé à un moteur électrique, le tout délivrant une puissance combinée de 122 ch. Ses batteries d'une capacité de 8,8 kWh offrent une autonomie théorique de 50 km en mode tout électrique. Et pour favoriser l'aérodynamisme, le modèle dispose d’une garde au sol parmi l'une des plus basses du marché. Le parcours choisi se devait donc d’être nettement plus routier que dans la mythique rallye reliant la ville lumière à la capitale sénégalaise.

L'aventure, baptisée « Ethical Cruise », avait pour objectif de non seulement démontrer l’endurance, la fiabilité et l’autonomie du modèle Plug-in le plus populaire au Japon et aux États-Unis dont la deuxième génération est commercialisée depuis début 2017, mais aussi de montrer la capacité du véhicule à fournir de l'électricité comme le ferait un générateur. Pour l'occasion, la berline a servi de génératrice d'électricité lors des campements. Une fonction qui n'est pour l'instant disponible que sur les versions nippones du modèle.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.