Toyota Mirai : une seconde génération pour les jeux olympiques de Tokyo en 2020

Publié le 09 avril 2018 à 11h00 | La rédaction | 2 minutes

Offrant davantage d’autonomie et dotée de lignes moins futuristes, la seconde génération de la Toyota Mirai sera lancée en 2020

Offrant davantage d’autonomie et dotée de lignes moins futuristes, la seconde génération de la Toyota Mirai sera lancée en 2020

Première voiture électrique dopée à l’hydrogène du constructeur nippon, la Toyota Mirai devrait bénéficier d’une seconde génération d’ici le début de la prochaine décennie. Une version qui sera mise à contribution pour renforcer la flotte des Jeux olympiques de Tokyo de 2020.

Produite en petite série depuis 2014, la MIrai est confectionnée à la main dans l’ancienne usine d’assemblage de la supercar Lexus LFA à Motomachi. Elle gagne néanmoins peu à peu en notoriété auprès des marchés dont les infrastructures de distribution sont proches des clients, à l’image de la Californie. La berline japonaise aux allures d’OVNI a déjà été vendue à plus de 3 000 exemplaires dans cet État américain selon un dernier relevé réalisé il y a quelques semaines.

Toutefois, après un peu plus de quatre années de service, il est assez logique que la firme de Nagoya veuille lui offrir un restylage profond qui verra le jour d'ici 2020. Une seconde génération qui devrait adopter des lignes moins futuristes avec une architecture reposant cette fois-ci sur la plateforme TNGA du groupe, déjà étrennée par la Prius et bientôt par le troisième opus de l’Auris. Une base technique qui doit contribuer à l’augmentation des volumes de production.

Toyota prépare une seconde génération de sa Mirai à hydrogène

Vitrine technologique pour les JO de Tokyo

Cette version servira de porte-drapeau et de vitrine technologique pour la marque nipponne. Un véhicule visant notamment à promouvoir l’hydrogène mobilité aux Jeux olympiques d’été organisés à Tokyo, en 2020. Il devrait d’ailleurs y être présenté aux côtés d’une variante à pile à combustible de la limousine LS de Lexus, la division premium du groupe. Bien que les caractéristiques techniques du Mirai 2 sont encore inconnues à ce jour, le véhicule devrait voir augmenter son autonomie réelle de 450 à 550 km.

Une augmentation liée à une évolution de la pile à combustible et de nouveaux réservoirs d’hydrogène placés derrière les sièges arrière. Rappelons que la Mirai actuelle est animée par un moteur électrique développant une puissance de 154 ch pour un généreux couple de 335 Nm. Alimenté en énergie par une pile à combustible installée au milieu du châssis dans le tunnel central, le bloc électrique offre à la Toyota une vitesse de pointe de 178 km/h et un 0 à 100 km/h exécuté en 9,6 secondes.

Galerie de photos