Toyota Mirai : bientôt 13 exemplaires pour la flotte de taxis HYPE

Publié le 21 décembre 2017 à 13h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

D’ici janvier, Toyota va livrer au service de taxis HYPE 10 nouveaux exemplaires de sa berline à hydrogène Mirai

D’ici janvier, Toyota va livrer au service de taxis HYPE 10 nouveaux exemplaires de sa berline à hydrogène Mirai

D’ici janvier 2018, la flotte de taxis à hydrogène HYPE accueillera 10 nouvelles Toyota Mirai. Ce faisant, le constructeur pose les bases d’un ambitieux partenariat avec l’opérateur francilien en vue des Jeux Olympiques de 2024 à Paris

 

200 taxis à hydrogène en 2018

Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo puis de 2024 à Paris. Deux événements qui devront être une vitrine pour les véhicules à hydrogène du groupe Toyota. Des ambitions qui se concrétisent dès aujourd’hui avec la livraison dans les prochaines semaines de 10 nouvelles berlines Mirai qui intégreront la flotte de l’opérateur de taxis HYPE exploité par la Société du Taxi Electrique Parisien (STEP). Une flotte qui comptera d’ici la fin 2018 quelque 200 véhicules électriques dopés à l’hydrogène (pile à combustible) offrant une autonomie de 500 km sur une charge réalisée en seulement 5 minutes.

Toyota Mirai 

Hyundai ix35 FCEV et Toyota Mirai

Avec deux stations de distribution installées au cœur de Paris (Pont de l’Alma) et sur la zone de l’aéroport d’Orly, la flotte de taxis HYPE composée essentiellement de crossovers Hyundai ix35 FCEV – considéré comme le premier modèle à hydrogène produit en série – montera progressivement en puissance d’ici 2020 pour atteindre 600 véhicules à cette date. Une initiative soutenue par la mairie de Paris mais aussi par l’industriel français Air Liquide qui déploiera plusieurs autres stations de distribution d’hydrogène sur la région Ile-de-France, et ce dès l’an prochain.

 

FONCTIONNEMENT : le dihydrogène (H2) contenu sous sa forme gazeuse dans deux réservoirs installés dans le plancher du coffre arrière alimente la pile à combustible qui, en étant mélangé avec le dioxygène (O2) présent dans l’air extérieur, produit de l’électricité qui alimente le moteur électrique.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.