Véhicules électriques : Belfort s’attaque enfin aux bornes de recharge

Publié le 16 décembre 2017 à 19h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Parmi les rares bornes de recharge déployées sur le département, celles du réseau CORR-DOOR installée sur le parking E. Leclerc de Belfort (crédits : ChargeMap)

Parmi les rares bornes de recharge déployées sur le département, celles du réseau CORR-DOOR installée sur le parking E. Leclerc de Belfort (crédits : ChargeMap)

En annonçant l’installation de 40 nouvelles bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables, le Territoire de Belfort rejoint avec retard l’initiative régionale. Le syndicat d’énergie a été appelé en support et les emplacements des 10 premières unités ont été validés pour la ville.

Très rares bornes de recharge

En région Bourgogne Franche-Comté, le Territoire de Belfort (90) est le seul département dont son syndicat d’énergie n’a été consulté dans le cadre du déploiement d’une infrastructure de charge  pour véhicules électriques et de la constitution d’un groupement d’achat. Une mésentente qui a eu pour conséquence de laisser le territoire vierge de quasiment toute borne de recharge publique. Seules les enseignes Auchan à Bessancourt, E. Leclerc ainsi que les parkings des 4AS et Effia à Belfort en sont équipées. Pour pallier ce manque, Territoire d’énergie 90 (ex SIAGEP) a été missionné pour déployer 40 nouvelles bornes sur ce département de 150 000 habitants.

Borne de recharge Belfort 

10 premières bornes pour Belfort

Au printemps dernier, le quotidien L’Est Républicain se faisait l’écho des 10 implantations concernant la seule ville de Belfort. Etaient alors concernés les parkings de l’Arsenal, du campus de l’UTBM, de General Electric, du Coinot, de l’étang des Forges, de la Roseraie, de la place de la Résistance, de la place de la République, de la rue de Marseille et de l’hôtel du gouverneur. Chaque station devrait accueillir deux bornes de recharge et quatre places de stationnement dont la police municipale devra s’assurer que seuls des véhicules électriques et hybrides rechargeables y ont accès.

Puissance accélérée

De type accéléré (puissance maximale de 22 kW), l’infrastructure permettra aux BMW i3, Kia Soul EV, Hyundai IONIQ, Nissan LEAF, Renault ZOE et autres Volkswagen Golf GTE de faire l’appoint d’énergie en quelques heures (suivant le modèle et la capacité de la batterie). Le dossier finalisé devrait être remis par le SIAGEP à la région d’ici la fin de l’année et l’initiative départementale rejoindra enfin le groupement d’achat. Estimé à environ 200 000 euros, l’investissement devrait être partiellement pris en charge par l’ADEME. Quant aux premières bornes opérationnelles, elles sont attendues courant 2018.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.