Taxis à Paris : passez au véhicule électrique grâce aux aides !

Publié le 14 décembre 2017 à 17h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

A compter du 1er janvier 2018, les taxis parisiens pourront prétendre à une subvention pour l’achat d’un véhicule d’occasion faiblement polluant

A compter du 1er janvier 2018, les taxis parisiens pourront prétendre à une subvention pour l’achat d’un véhicule d’occasion faiblement polluant

La Ville de Paris vient d’officialiser un nouveau dispositif d’aides à destination de ses taxis. Objectif : les inciter à passer au véhicule électrique ou hybride rechargeable. Comment ? Via une subvention maximale de 3 000 euros à laquelle viennent s’ajouter un crédit de 200 euros pour la recharge publique et une aide de 4 000 euros pour l’installation d’une borne de recharge à domicile. Explications.

Lutte contre la pollution

Devenue un enjeu majeur de santé publique, la qualité de l’air dans Paris  fait l’objet d’annonces aussi régulières que spectaculaires. Mise en œuvre de la circulation différenciée grâce à la vignette CRIT’Air, interdiction progressive des véhicules diesels d’ici 2024, interdiction définitive de tout véhicule thermique en 2030, déploiement de nouveaux services d’autopartage et de stations de charge publique, … Autant de projets qui ont pour objectif de réduire la concentration de particules fines dans l’air, d’éviter l’hospitalisation de plus de 7 000 Parisiens pour des affections liées à la pollution mais aussi lutter contre les 400 décès prématurés enregistrés chaque année dans la ville dirigée par Anne Hidalgo.

Paris taxis électriques

Autonomies et infrastructures

Pour atteindre son objectif, la mairesse a soumis mardi dernier au Conseil de Paris une nouvelle série de mesures destinées à électrifier les flottes des professionnels. Si les taxis parisiens comptent déjà de très nombreux modèles hybrides – essentiellement des Toyota –, la profession tarde à basculer vers le tout électrique. Mais l’arrivée de modèles à autonomie étendue combinée à une densification du réseau de charge accélérée et rapide dans la capitale et sur le boulevard périphérique pourront satisfaire une clientèle exigeante en termes d’autonomie et de taux de rotation.

Electriques et hybrides rechargeables d’occasion

Afin d’encourager les taxis de Paris à sauter le pas du véhicule à très faibles émissions polluantes, la Ville a mis sur pied un nouveau dispositif d’aides portant sur

  • l’achat d’un véhicule électrique d’occasion (prime de 3 000 euros)

  • l’achat d’un véhicule hybride rechargeable d’occasion (prime de 2 000 euros)

  • l’installation d’une borne de recharge à domicile (prime de 4 000 plafonnée à 50 % du coût des travaux)

Les propriétaires Kia Soul EV, Hyundai IONIQ Plug-in Hybrid, Mitsubishi Outlander PHEV, Nissan LEAF, Nissan e-NV200, Renault ZOE et autres Volkswagen Passat GTE auront également droit à un crédit de 200 euros à valoir sur le réseau de charge intramuros BElib’. Autant d’avantages bienvenus à l’heure où l’Etat n’a toujours pas créé un bonus « écologique » destiné aux véhicules à faibles émissions de seconde main.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.