Pour son premier véhicule électrique, Subaru choisit la facilité

Publié le 13 décembre 2017 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

Contrairement aux nouvelles générations de véhicules électriques, Subaru développe son premier modèle sur la base d’un modèle existant

Contrairement aux nouvelles générations de véhicules électriques, Subaru développe son premier modèle sur la base d’un modèle existant

En réponse au durcissement des réglementations mondiales sur les émissions, presque tous les constructeurs automobiles cherchent aujourd’hui à développer des voitures plus vertueuses. C’est également le cas du japonais Subaru qui lancera sa première voiture 100 % électrique à l’horizon 2020.

 

Electrification d’un modèle existant

Se fixant l’objectif de développer des véhicules électriques plus performants, mais répondant surtout aux critères environnementaux imposés par tous les régulateurs de la planète, Subaru va enfin électrifier sa gamme. Selon plusieurs informations en provenance du média britannique Autocar, la première voiture électrique signée Subaru arrivera sur le marché à l’horizon 2020. Il s’agirait d’une variante « zéro émission » basée sur un modèle existant et non d'un modèle dédié. L’annonce a été faite par le responsable du design chez le constructeur japonais, Mamoru Ishii. « Les voitures Subaru sont conçues pour répondre aux modes de vie des gens, il ne devrait donc pas être question de concevoir la voiture autour d’un groupe motopropulseur », a-t-il déclaré.

Subaru électrique

Basé sur une nouvelle plateforme

Si les clients veulent un changement, nous répondrons (…) mais nous n'allons pas changer notre objectif de conception juste pour (…) une nouvelle façon de propulser la voiture », poursuit-il. Jusqu’ici, aucune information concernant son type de carrosserie n’a encore été révélée, mais le futur véhicule devrait reposer sur la nouvelle plateforme Subaru, capable de recevoir aussi bien des motorisations thermiques, hybrides, qu'électriques. Selon nos confrères britanniques, cette nouvelle voiture devrait probablement être fabriquée dans son usine située sur la préfecture de Gunma, au Japon. Mamoru Ishii n’a en revanche pas souhaité donner d’informations concernant l’avancement du projet. Selon certaines rumeurs, les crashs-tests ont déjà débuté pour s’assurer que l’emplacement de la batterie offrait un bon niveau de sécurité.

Galerie de photos