Utilitaires électriques : la Deutsche Post table sur 20 000 ventes en 2018

Publié le 23 avril 2018 à 17h00 | La rédaction | 2 minutes

Le groupe de messagerie allemand prévoit de vendre 20 000 utilitaires électriques cette année au travers de sa filiale Streetscooter

Le groupe de messagerie allemand prévoit de vendre 20 000 utilitaires électriques cette année au travers de sa filiale Streetscooter

Deutsche Post va ouvrir le capital de sa division e-mobility Streetscooter. Le groupe de messagerie veut accélérer la croissance de celle-ci, dont les vans électriques continuent de bénéficier d’une forte demande.

 

Selon l’agence Bloomberg qui a recueilli des témoignages de sources proches du dossier, la Deutsche Post serait actuellement en train de se préparer à ouvrir le capital de Streetscooter. Une démarche dont le principal objectif serait d’accélérer l’expansion de sa filiale consacrée à la mobilité électrique qui rencontre un succès commercial inattendu. Fin 2017, 5 000 fourgonnettes de marque Streetscooter aux couleurs de la Deutsche Post sillonnaient les rues allemandes. Anita Gupta, une porte-parole du groupe, a refusé de commenter l’information qu’elle a qualifiée de « spéculation ».

 

20 000 utilitaires électriques en 2018

Fondée en 2010 par des chercheurs de l’Université d’Aix-la-Chapelle, et racheté il y a environ quatre ans par la Deutsche Post, l’entreprise a généré un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros au cours de l’exercice 2016. Selon les sources interrogées par Bloomberg, celui-ci s’élèverait toutefois à plus de 1 milliard d'euros actuellement. Cette année, la division de véhicules électriques du service postal allemand vise une vente de 20 000 utilitaires « zéro émission », alors que son modèle le plus abordable coûte aux alentours de 40 000 euros. Un objectif qu’il annonce vouloir augmenter à plus de 100 000 véhicules commercialisés au cours des prochaines années.

 

Coopération renforcée avec Ford

Une ambition dont la réalisation va passer, d’une part par une coopération renforcée avec le groupe Ford, qui fournit déjà au jeune industriel les châssis de ses véhicules – les groupes motopropulseurs sont quant à eux approvisionnés par l’équipementier R. Bosch. Le constructeur américain va en effet assurer la distribution et l’entretien des Streetscooter Work et Work L dans son réseau destiné aux pros Ford Transit Center.

Un service qui est toutefois limité à la seule Allemagne pour le moment, mais qui devrait permettre d’assurer une plus grande visibilité au constructeur d’Aix-la-Chapelle, et rassurer les clients. Et d’autre part, par l’intégration de celui-ci dans une nouvelle unité baptisée « Corporate Incubator », dont le principal rôle sera de libérer et développer pleinement les solutions de e-mobilité qui seront à l’avenir mises en place par le groupe de messagerie.