Bornes de recharge à Londres : Bolloré à la manœuvre pour satisfaire la demande

Publié le 30 janvier 2018 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

A Londres, la filiale du groupe français Bolloré doit encore investir 75 millions de livres pour étoffer son réseau de charge publique

A Londres, la filiale du groupe français Bolloré doit encore investir 75 millions de livres pour étoffer son réseau de charge publique

En association avec 20 districts de la ville de Londres, l’opérateur de solutions de recharge Bluepoint London s’apprête à installer près de 1 000 nouveaux points de recharge pour véhicules électriques dans la capitale britannique.

Au cours de l’année 2017, le marché britannique a enregistré près de 50 000 nouvelles immatriculations de véhicules électriques ou hybrides rechargeables. Rien que sur le deuxième semestre, le royaume a connu une hausse de 40 % des ventes par rapport à la même période de l’année précédente. Suite à cette forte demande, le pays se doit d’anticiper une croissance supplémentaire des sessions de charge et de densifier le réseau pour éviter sa saturation.

Avec les 1 400 points de charge opérationnels au sein du réseau londonien actuel, dont certains avaient été remplacés ou réparés par Bluepoint, la branche britannique du groupe français Bolloré veut installer 1 000 points de charge supplémentaires à travers la métropole courant 2018. « Cette augmentation (du nombre de sessions) montre que les utilisateurs de véhicules électriques ont de plus en plus besoin d'un réseau de points de charge beaucoup plus dense », a déclaré Bluepoint London.

 

1 000 nouveaux points de charge à court terme

Pour ce projet, Bluepoint s’est associé à 20 des 33 arrondissements de la capitale britannique. Selon Christophe Arnaud, le directeur général du réseau, « Source London continue d'être le premier réseau de recharge de Londres et nous sommes extrêmement heureux de travailler avec 20 arrondissements de Londres. Néanmoins, nous sommes encore loin derrière les autres capitales et nous assistons chaque jour à l'appétit des Londoniens pour les véhicules électriques. Leur fournir la bonne infrastructure est essentiel et seul un effort de collaboration immédiat de toutes les autorités locales de Londres nous permettra de trouver les meilleurs emplacements possibles pour les 1 000 points que nous avons en attente de stockage. »

Pour l’heure, la société n'a dépensé que 25 millions de livres sur le budget de 100 millions de livres sterling initial pour déployer l'infrastructure. Ce qui signifie qu'une expansion supplémentaire est attendue dans les prochaines années pour satisfaire la demande croissante.

Bornes de recharge en attente d'être installées par Bolloré à Londres

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.